18 Octobre 2017

Mali: Emploi - Le collectif Bi-Ton s'inquiète de la situation de précarité des jeunes

Les responsables du Collectif Bi-Ton viennent de donner de la voix en s'alarmant contre la situation de précarité des jeunes, en dépit de la création des milliers d'emplois sous la gestion de l'actuel président de la République. C'était le samedi dernier lors de la tenue de leur journée sur l'emploi.

Mis en place le 13 juillet 2015, le collectif Bi-Ton est un mouvement qui œuvre pour l'emploi des jeunes et la démocratie au Mali.

Selon le président du collectif, Sega Diarra, ils sont partis d'un constat suite à une promesse de campagne du président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, qui avait promis lors de la campagne de créer 200.000 emplois s'il accédait au pouvoir.

« Mais de 2013 à aujourd'hui, ils se sont rendus plutôt compte que la situation de l'emploi de la jeunesse se détériore de jour en jour », s'inquiète-t-il.

Aussi, il alerte sur le fait que les jeunes sont de plus en plus dans la précarité et à côté de cela, le système éducatif malien est en chute libre. A ce sujet, il s'appuie sur : « Le dernier rapport de l'UNESCO qui a indiqué que le taux de scolarité au Mali qui était de 89% en 2011 est passé à 79% en 2015 ».

Avant de rappeler que selon l'UNESCO, la qualité de l'enseignement au Mali fait partie des plus faibles au niveau mondial. Pour lui, cela doit attirer l'attention des uns et des autres sur le fait que l'éducation n'a pas été une priorité depuis 2013 et la promesse des 200.000 emplois qui avait été faite n'a pas été honorée par le président de la République.

Mali

Descente implacable aux enfers de Michael Reza Pacha, les masques tombent

Confidentiel Afrique qui suit en exclusivité de très près voilà plusieurs mois l'affaire… Plus »

Copyright © 2017 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com).

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.