18 Octobre 2017

Tunisie: Echanges et transmission

Les cours quotidiens ont débuté le 2 octobre, deux semaines de cours professionnels dirigés par la chorégraphe américaine Emily Shoenv avec la Schoen Movement Company basée à New York.

Dans le cadre de cette reprise, une rencontre autour d'un cours public, a eu lieu le vendredi 13 octobre au Théâtre national de Halfaouine. Une occasion de mieux connaître ce projet.

«Tawassel», comme nous l'explique ses deux initiatrices, les danseuses Cyrine Douss et Malek Sebaï, est un projet de sensibilisation à la formation et de pratiques en danse conçu et imaginé par l'association Hayyou'Raqs pour contribuer partiellement à renforcer l'offre de formation.

Ce projet a reçu le soutien du ministère des Affaires culturelles (Fonds pour la création artistique et littéraire) ainsi que le soutien de la Fondation Kamel Lazaâr pour sa réalisation en 2017 et l'ambassade des Etats-Unis. L'idée est de proposer une pratique de la danse dans un processus en chaîne de transmissions entre différents publics (professionnels et amateurs) et différentes institutions (publique, privée, société civile).

«J'ai vécu avec le fantôme d'un ballet national tunisien qui n'existe pas», affirme la présidente de l'association Cyrine Dous. D'ou l'idée fondatrice du projet, celle de la formation et de la transmission. «Nous ne faisons pas dans l'événementiel. Nous travaillons sur le fond et non sur la forme», précise, de son côté, Malek Sebaï.

«Tawassel» s'adresse ainsi aux danseurs professionnels ou en voie de professionnalisation et consiste à leur proposer des sessions de cours (Tawassel Yawmiyyen), ateliers ou stages pratiques et/ou théoriques (Tawassel and Guests). Dans un premier temps, l'ambition est de proposer un programme de pratique qui soit le plus régulier et le plus diversifié possible en matière d'intervenants (artistes et pédagogues nationaux et internationaux) et de techniques (classique, jazz, contemporaine, traditionnelle, hip-hop). Les danseurs amateurs de niveau avancé sont également invités à bénéficier de ces sessions de pratique.

Dans un deuxième temps, le projet a pour objectif de développer des activités dans les maisons de la culture du Grand-Tunis (Dour Tawassel) afin d'y mener des ateliers de danse assurés par des artistes tunisiens eux-mêmes impliqués dans les sessions de pratique professionnelle.

Ce programme formera un noyau de 8 danseurs stagiaires permanents (bénéficiant d'une bourse mensuelle) qui s'engageront à suivre un programme de formation du 30 octobre au 20 avril 2017. Un appel à candidature a été lancé dans ce sens. Les demandes sont recevables avant le 20 octobre à minuit (à l'adresse 7ayyourra9s@gmail.com) et les réponses seront communiquées le 23 du même mois.

Tunisie

CAN 2019 - Le match Tunisie - Swaziland reporté

Le match qui devra opposer la Tunisie au Swaziland en mars prochain dans le cadre de la deuxième journée… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.