18 Octobre 2017

Centrafrique: L'ONU recommande 900 Casques bleus supplémentaires

En raison d'un nouveau « cycle de violences », Antonio Guterres a demandé le renforcement en hommes de la mission de son istitution dans le pays.

« Il est tragique que la détérioration de la situation sécuritaire, au cours des derniers mois, notamment dans le sud-est, mette le pays à nouveau dans un cycle de violences en dépit des efforts multiples pour éviter une aggravation du conflit », souligne le secrétaire général de l'ONU, dans un rapport transmis, le 17 octobre, aux membres du Conseil de sécurité.

Face à cette situation, « je recommande une augmentation de 900 personnels militaires » à la Minusca, qui compte aujourd'hui un peu plus de 10 000 Casques bleus, indique dans ce rapport, le patron de l'ONU. Ce renforcement doit inclure « deux compagnies d'infanterie (300 hommes, pour améliorer la présence militaire de deux bataillons dans l'est et le centre » de la Centrafrique. A cela devrait s'ajouter « un bataillon (600 hommes) dans le centre et l'est », précise Antonio Guterres, qui se rendra prochainement en Centrafrique, sa première visite à une opération de paix de l'ONU, depuis sa prise de fonctions en janvier. Le mandat de la Minusca arrive à échéance en novembre prochain.

Selon lui, ces renforts « ne permettront pas, de manière réaliste, à la Minusca de protéger tous les civils à travers le pays ». Mais « ils donneront à la Force une plus grande flexibilité pour être déployée rapidement en cas de menace contre les civils dans des zones géographiques prioritaires », explique-t-il, en évoquant notamment le centre et le sud-est du pays.

La Centrafrique connaît depuis plusieurs mois une recrudescence d'affrontements entre groupes armés, qui se disputent le contrôle des ressources naturelles et des zones d'influence, tout en prétendant assurer la défense de certaines populations et communautés locales. L'intervention de la France (2013-2016) et celle de la Minusca ont certes permis un retour au calme, mais, depuis le départ de la force française Sangaris, il y a presque un an, les violences ont progressivement repris dans les provinces qui restent majoritairement contrôlées par les groupes armés.

Centrafrique

Crise en RCA - L'ONU poursuit sa mission

Le Conseil de sécurité a voté mercredi à l'unanimité le prolongement d'un an et… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.