19 Octobre 2017

Ile Maurice: Navin Ramgoolam règle ses comptes avec Triolet

Le député battu à la circonscription Pamplemousses-Triolet a retrouvé son ancien fief. Navin Ramgoolam en a profité pour envoyer des piques à ses anciens mandants. Il participait à un Divali Show, avec son épouse Veena, à Triolet le mercredi 18 octobre 2017.

Navin Ramgoolam a accusé les habitants de Triolet de ne pas se servir de leur intelligence.

«Avant kan dimoune pas ti ena leducation, zot ti servi zot lesprit ; azordi ena leducation, zot kouyon. Dimounn kinn donne zot independance samem zot inn trouve pou jetter. Deux erreurs zot inn fer. Deuxieme la se moi», a-t-il lâché avant d'exhorter : «Servi zot lesprit»

Pourquoi Navin Ramgoolam n'aime pas trop Triolet

L'ancien élu de la circonscription n°5 a confié pourquoi il n'aimait pas trop l'endroit : «Enn bann raison mo pas trop content ici se ki saken zalou zot camarade.»

Il a enfoncé le clou : «Zot fine gagne deux Premiers ministres ici, deux fois un peu trop. Ici ena dimoune change couleur figir et symbole. Tellement zot inn malin zot inn perdi Premier ministre tout.»

Le leader du Parti travailliste a continué à commenter sa défaite à Pamplemousses-Triolet aux élections générales de décembre 2014.

«Sa defaite la in fer moi conne bane dimoune kine vraiment sincere avec moi. Mone conne bane dimoune kine fer traite et ki p rode change camp encore. Si pas ti fer defaite mo pas ti pou vine dire sa azordi. Mo pe vine avec politique rupture et casse system.»

Thèmes récurrents

Les «traîtres» que sa défaite a permis de dévoiler et l'annonce d'une politique de rupture sont deux thèmes récurrents dans ses discours ces derniers jours.

Juste avant de se rendre à Triolet, Navin Ramgoolam était à Bon-Accueil, toujours dans le cadre des célébrations de Divali. Là-bas aussi, il en a parlé, tout comme lundi lors d'une autre célébration de Divali à Caroline, Bel-Air.

«Mo pe rode dimoune ki pa per, dimoune ki ena principe. Sa kaliter dimoune la mo pou roder dans election», a-t-il conclu, rappelant les propos qu'il venait d'avoir à Bon-Accueil : «Mo bisin enn larmé dimoun ki na pa per.»

Ile Maurice

Lepep - Ce qu'il reste du premier Conseil des ministres

La redistribution des portefeuilles ministériels ne cesse d'avoir lieu au sein du gouvernement. Tout a… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.