19 Octobre 2017

Cameroun: Conflit CAMTEL/Orange Cameroun - Le mensonge vole en éclats

Depuis plusieurs semaines plusieurs clients de l'opérateur de téléphonie mobile et service internet Orange Cameroun sont suspendus de service.

Voulant justifier un conflit « sourd » qui l'oppose à CAMTEL, c'est d'abord Orange Cameroun qui va évoquer des problèmes de travaux effectués sur la fibre optique par Camtel alors que le conflit résidait sur le non paiement d'une facture adressée par la société Camtel à l'opérateur Orange Cameroun. La succursale française de France Télécoms voulant cacher une mauvaise foi de sa part à s'acquitter de ses obligations n'a pas daigné mieux communiquer sur le « contentieux ».

Camtel ne voyant aucun inconvénient à clarifier la situation via son service de la communication avoue aujourd'hui que l'incident tire sa genèse d'une commande de l'opérateur Orange Cameroun datant du 23 Novembre 2016. Par Note N°OR/DTI/DDR/ING/FOY/2311/16 Orange Cameroun demandait alors à la Camtel de lui fournir une série de liaisons en capacités managées qui devait améliorer et agrandir sa bande passante pour l'exploitation des services de télécommunications au profit de ses clients. Les capacités managées d'après Camtel ont été mises à disposition pour une capacité de 6,5Gbps et répartis sur plusieurs axes. Celles-ci réceptionnées par l'opérateur Orange Cameroun sur la base de fiche de travaux signées des deux parties à enclencher l'accord en Décembre 2016.

Le 18 Juillet 2017, après environ 8 mois d'exploitation, CAMTEL adresse une première facture à Orange Cameroun d'un montant de 1 975 029 693 FCFA (Un Milliard Neuf Cent Soixante Quinze Millions Vingt neuf Mille Six Cent Soixante Quatre Vingt Treize Fcfa). Par courrier, le Directeur General d'Orange Cameroun rejette cette facture au motif que le service fourni par CAMTEL a connu plusieurs interruptions à l'exemple de la partie septentrionale du Cameroun qui n'a pas disposé d'une boucle de couverture comme dans les autres régions.

Prenant en compte les arguments évoqués plus haut et sur la base du cahier de charge proposé par CAMTEL pour la fourniture d'accès aux services de la fibre optique Backbone, Orange Cameroun d'après une source de la société va proposer, sur la base de multiples ruptures de service observées dans plusieurs régions y compris les régions anglophones, le paiement d'une facture annuelle à CAMTEL ne dépassant pas Un Milliard de FCFA pour la fourniture des services y compris celles des capacités managées qui a fait l'objet d'une commande le 23 Novembre 2016.

Le 07 Août 2017, en riposte, CAMTEL va plutôt répondre par facture N°145/DG/DC/DO/SSO en procédant à un abattement de la facture initiale de 30%. Ce qui fera stagner le montant de la facture à 1 640 711 753 Fcfa TTC (Un Milliard Six Cent Quarante Millions Sept Cent Onze Mille Sept Cent Cinquante Trois Fcfa TTC).

Le 30 Août 2017, en réponse de la facture révisée par CAMTEL et spécifiquement sur le volet évoquant le montant à payer sur les capacités managées fournies par CAMTEL, l'opérateur de téléphonie Orange Cameroun par Note N°DMC/DWBD/CNK « opposera un refus catégorique de paiement ». D'après CAMTEL, ce refus motivé par Orange Cameroun prenait l'argument selon lequel les deux services reposeraient sur la même infrastructure et seraient indisponibles au même moment. Le 20 Septembre 2017, la société CAMTEL entamera une série d'échange d'arguments techniques justifiant le fonctionnement effectif de la fourniture du réseau prenant en compte les capacités managées qui répresentent une armature obligatoire pour assurer une disponibilité et une

sécurité importante pour l'opérateur. Malgré ces explications de CAMTEL, la société Orange Cameroun restera sur sa décision de ne payer aucun franc spécifiquement sur la fourniture du service des capacités managées de CAMTEL.

Le 26 Septembre 2017, une note de relance est adressée à Orange Cameroun fixant pour le Jeudi 5 Octobre 2017 la date butoire de paiement de ces obligations contractuelles vis-à-vis de CAMTEL. Voyant la pression exercée sur elle, Orange Cameroun « subtilement » répondra par courrier le 27 Septembre 2017 que les correspondances adressées depuis lors par la société CAMTEL sont en cours de traitement.

Le 05 Octobre 2017 soit 10 jours après avoir reçu la réponse de l'opérateur Orange Cameroun, les premières suspensions de services sont actées. CAMTEL précisera que les liaisons ainsi suspendues étaient celles adossées aux capacités managées faisant l'objet du différend et dont le paiement de la facture à été refusé par l'opérateur Orange Cameroun. Une réunion de conciliation le lendemain soit le 6 Octobre 2017 est convoquée sous l'égide du Ministère des Postes et Télécommunications et au sortir de celle-ci la société Orange Cameroun refusera une fois de plus de payer ladite facture (capacités managées).

Malgré cela et sur proposition du Ministère des Postes et Télécommunications, certaines lignes et services suspendus par CAMTEL sont rétablis. Orange Cameroun ayant pris l'engagement devant le MINPOSTEL de régler plus tard l'intégralité de la facture après consultation du top management de l'entreprise. Ce vœu, encore formalisé via un courrier datée du 9 Octobre 2017 au N°0393/MPT/CAB qui ne précise pas le montant à verser mais l'intention de payer.

Le 10 Octobre 2017, par note N°DMC/DWBD/NCK/0020 Orange Cameroun SA transmet un ordre de virement d'une valeur de 700 000 000 FCFA (Sept Cent Millions de Fcfa) au lieu, d'après CAMTEL, des 1 640 711 753 Fcfa demandés initialement.

L'ordre de virement des 700 000 000 Fcfa (Sept Cent Millions de Fcfa) émis par Orange Cameroun n'arrivera jamais dans le compte de CAMTEL. D'après les responsables de la société, le gestionnaire du compte de l'entreprise domicilié à la Standard Chatered Bank argue que la société Orange Cameroun aurait procéder juste après avoir émis l'ordre de virement à son annulation.

Le 12 Octobre 2017 par Note N°188/DG, la société CAMTEL informe son partenaire Orange Cameroun de l'échec de la conciliation et procédera à partir du 16 Octobre 2017, d'après ses responsables, à une suspension de certaines liaisons de transmission adossées aux capacités managées. Depuis lors le calvaire des clients de la société Orange Cameroun ne cesse d'augmenter. Des perturbations à n'en plus finir qui de plus en plus orientent certains clients vers une fidélisation chez d'autres opérateurs.

Cameroun

Incidents violents à Bamenda

Au moins quatre personnes, dont un policier, ont été blessées à Bamenda, épicentre de… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.