19 Octobre 2017

Togo: Guerre des chiffres entre Opposition et gouvernement !

Malgré la répression violente du premier jour de leurs manifestations prévues pour mercredi 18 et jeudi 19, les militants de l'opposition togolaise n'ont pas baissé les bras au deuxième jour. Déterminés à tenir la marche, contre la décision du gouvernement interdisant provisoirement les marches en semaine, les jeunes gens se sont heurtés une nouvelle fois aux forces de l'ordre et de sécurité déployées à plusieurs endroits de la ville de Lomé.

Faisant le bilan de cette nouvelle journée lors d'une conférence de presse, les leaders de la Coalition des 14 partis de l'opposition qui ont appelé à ce mouvement ont fait état de 3 nouveaux décès (un à Gbényédzi, un à Ablogamé, un à Agoè) par balle dans les rangs de leurs militants. Des décès qui portent ainsi le nombre de morts en 72 heures à 11 morts. Au même moment, on parle de 55 interpellations et de 44 blessés dont 36 par bastonnade. Toutefois, l'opposition durcit le ton en maintenant son mot d'ordre de manifestation pour ce vendredi et demain samedi.

Ce sont là des chiffres qui contrastent avec ceux donnés par le ministère de la Sécurité. D'après Yark Damehame, à Lomé, où seulement des manifestations ont eu lieu à Bè, Akodesséwa, Adakpamé, Bè Kpota, avec des jeunes gens qui ont posé des barricades et brûlés des pneus, ses services n'ont été saisis d'aucun cas de mort. Il y a eu à son avis que 6 interpellations.

Aussi, indique le membre du gouvernement, le calme est revenu dans la ville de Sokodé, et ce fut aussi le calme plat dans d'autres villes du pays. Il a aussi rectifié les chiffres donnés hier au niveau de cette ville du centre, du moins en ce qui concerne les morts.

De cette rectification, il ressort que les trois décès dont les sources hospitalières faisaient le cas, ne sont pas de mercredi, mais plutôt de la nuit de lundi à mardi, suite à l'arrestation de l'imam Allassani Mohamed Djobo et le soulèvement qui s'en est suivi. Cette rectification émane d'après Yark Damehame du ministère de la Santé qui a d'ailleurs pondu un communiqué à cet effet.

Tout laisse transparaitre une guerre des chiffres entre l'opposition et le gouvernement. A chacun de faire son jugement.

Togo

"Négocier pour que ce qu'on fait soit civilisé, et mettre toute l'énergie pour que ça s'applique"

C'est l'une des positions tranchées données ce jour par le Coordonnateur Grand Lomé des FDR, Dr… Plus »

Copyright © 2017 Télégramme228. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.