19 Octobre 2017

Congo-Brazzaville: Bassin Congo-Oubangui-Sangha - Remise officielle d'un Atlas à l'Etat congolais

L'acte a été posé le 19 octobre, à Brazzaville, au siège du ministère des Affaires étrangères et des Congolais de l'étranger, sous le patronage du directeur de cabinet du ministre de l'Energie et de l'hydraulique, Yannick Lionel Nkodia.

Le document inédit, a indiqué le représentant du secrétaire général de la Commission internationale du bassin Congo-Oubangui-Sangha (Cicos), Aboubakar Halilou, est consacré à la promotion des richesses du bassin du Congo.Sa conception, a-t-il poursuivi, a suivi plusieurs étapes. Tout d'abord l'exploitation des données disponibles à la Cicos, fruit de plus de 10 ans de collecte et de traitement de l'information sur la gestion des ressources en eau.

« En effet, la Cicos a produit des cartes à partir des données publiques recueillies dans le système d'information du bassin du Congo (Sibco). Ces cartes portent notamment sur la localisation des centrales hydroélectriques, la délimitation des sous-bassins, la répartition des grands systèmes de culture, la présentation de l'occupation du sol, etc. », a expliqué Aboubakar Halilou. Il a souligné que ces cartes constituent l'ossature sur laquelle repose le contenu de l'Atlas. Divisé en deux grandes parties, à savoir « Milieu naturel » et « Milieu humain », l'Atlas du bassin du Congo donne une vision panoramique en images des différentes richesses de cet espace: son principal fleuve et ses affluents, ses plantes, ses animaux, ses climats, ses usages (navigation intérieure, hydroélectricité, agriculture, pêche, écotourisme, etc.).

Par ailleurs, à travers ces flux d'informations diversifiées, l'Atlas du bassin du Congo vise à faire connaître les ressources du bassin au grand public ; faire comprendre les enjeux de leur gestion dans un langage simple et accessible ; promouvoir l'appropriation et la participation des populations à la gestion du bassin ; promouvoir les activités de la Cicos.

Le document pourra ainsi être utilisé comme support d'appui pour les enseignements portant sur la géographie de l'Afrique centrale, aussi bien dans le secondaire qu'au niveau universitaire. En effet, les travaux de recherche des étudiants et chercheurs, qui se rapportent au développement du bassin du Congo, pourront s'enrichir des informations contenues dans cet atlas. Quelques exemplaires seront donc destinés aux bibliothèques universitaires. Par ailleurs, l'Atlas du bassin du Congo a également vocation à servir de guide aux décideurs politiques, aux industries du tourisme, aux ONG en charge de l'environnement, etc.

Comme l'a confié le directeur de cabinet du ministre de l'Energie et de l'hydraulique, « Cet Atlas qui se veut un outil de visibilité du bassin est une œuvre perfectible dont nous devons sans cesse travailler à améliorer la qualité ».

Congo-Brazzaville

PABPS - Le budget 2018 fixé à plus de trois milliards FCFA

Au terme d'un conseil d'administration, tenu le 16 novembre dans la capitale, le budget exercice 2018 du port autonome… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.