19 Octobre 2017

Burkina Faso: Arrondissement n°11 - Des acteurs se préoccupent de la santé sexuelle des jeunes

L'Organisation pour de nouvelles initiatives en développement et santé au Burkina Faso a lancé, le lundi 16 octobre 2017 à Ouagadougou, un projet pour réduire le taux des grossesses non désirées et des avortements à risque dans l'arrondissement n°11 de la capitale.

L'Organisation pour de nouvelles initiatives en développement et santé au Burkina Faso (ONIDS/BF) entend faire de la lutte contre les grossesses non désirées et de son corollaire les avortements clandestins son cheval de bataille. En effet, elle a officiellement lancé, le lundi 16 octobre 2017 à Ouagadougou, son projet : «Réduction de la stigmatisation des grossesses non désirées et des avortements à risque chez les adolescentes et jeunes (RéduSAC) ». Ledit projet concerne les quartiers non lotis de l'arrondissement n°11 de la ville de Ouagadougou.

Il vise, selon la présidente de l'ONIDS/BF, Eléonore Zoungrana, à participer à la quête du bien-être de la population de cette localité en contribuant à réduire significativement ces maux. «Nous voulons amener les jeunes filles à prendre conscience des risques liés aux grossesses non désirées et les sensibiliser afin qu'elles soient maitresses de leur corps», a indiqué la présidente.

Pour ce faire, elle a signifié que des personnes ressources issues des Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) formées à cet effet feront du porte-à-porte pour s'entretenir avec les familles et les adolescentes. «Nous allons également les sensibiliser à se rendre dans les districts sanitaires pour y recevoir les conseils nécessaires pour la préservation de leur santé sexuelle», a- ajouté Mme Zoungrana.

Quant au maire de l'arrondissement, Ibrahim Maré, il a salué l'initiative de l'ONIDS/BF au sens qu'elle vient prendre en compte une de leurs préoccupations majeures qu'est la santé reproductive des jeunes. «Nous avons une population très juvénile qui est malheureusement en proie à ces fléaux. Nous enregistrons des cas au quotidien et les statistiques restent en perpétuelle évolution. Donc un tel projet vient à point nommé car il permettra pour tant soit peu à faire reculer ces maux», s'est-il exprimé.

Burkina Faso

Les secrets du voyage africain du président Macron

C'est une séquence très attendue qui commence à prendre forme. Mardi prochain, le 28 novembre, le… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.