20 Octobre 2017

Tunisie: Pour plus de réseautage entre Tunisiennes et Françaises

Une ou deux fois par an, ce dîner a un thème, généralement lié à un secteur professionnel.

La présidente de Femmes forum, Jacqueline de Guillenchmidt, avocate de profession, ayant vécu les plus belles années de sa jeunesse en Tunisie et ayant par la suite consolidé ses liens avec des juristes tunisiens, notamment pendant la rédaction de la Constitution de 2014, propose au conseil d'administration de son association que le dîner d'octobre soit consacré à la Tunisie. Et pour cela elle décide d'inviter « des femmes tunisiennes remarquables pour leur engagement professionnel et qui pourraient témoigner de la vitalité mais aussi des difficultés à surmonter pour réussir sa vie », suggère-t-elle.

Différents profils et parcours

Son idée est concrétisée grâce notamment à l'implication totale dans ce projet de Jacqueline Franjou, femme d'entreprise et de culture, membre de Femmes forum et autre grande amoureuse de la Tunisie, puisqu'elle y a longtemps vécu et travaillé avec son mari. Elle y garde d'ailleurs beaucoup de relations amicales, qui lui ont permis d'identifier les femmes tunisiennes à inviter à ce dîner.

«Cette occasion est pour nous un moyen de montrer qu'est-ce qu'une ouverture à la démocratie à côté de la découverte de ce foisonnement de talents et de créativité qui distinguent la Tunisie actuelle. D'ailleurs, ce Forum j'avais eu l'intention de l'organiser il y a quatre ans en Tunisie. Je me disais « je devais ça à votre pays ». Mais les circonstances politiques chez vous ne le permettaient pas à ce moment-là », soutient Jacqueline Franjou.

Neila Benzina, directrice générale de Business & Décision, Amina Bouzguenda, directrice générale de Dauphine Tunis, Habiba Chaabouni, généticienne, Zohra Driss, hôtelière et députée, Najla Moalla Harrouch, directrice générale des Assurances Biat et ex-ministre du Commerce et de l'Artisanat et Olfa Belhassine, journaliste et écrivaine... Les profils des Tunisiennes invitées reflètent le dynamisme de cette Tunisie post-14 janvier qui bouge si vite.

« Quel punch ces Tunisiennes ! »

Au cours du dîner, elles ont défilé pour parler de leur statut, qui évolue vers une égalité totale entre les sexes. Elles ont évoqué pour certaines leur engagement politique, pour d'autres leur mobilisation dans la société civile contre les extrémismes et pour une équité entre les régions. Elles ont parlé de leurs rêves d'émancipation totale et d'une liberté d'expression pérenne et institutionnalisée. Elles ont décrit leurs domaines d'activité et décrit leurs projets.

« Quel punch, ces femmes tunisiennes ! », s'est exclamée Marie-Eve Malouines, PDG de LCP, la chaîne parlementaire, présente au cours du dîner et membre de Femmes forum.

Quelle suite à cette première rencontre, qui semble réussie en tous points ?

« L'idée est de créer une section tunisienne de Femmes forum et de se réunir une fois en Tunisie et une fois en France et peut-être d'agrandir encore le cercle en y incluant des Marocaines puis des Libanaises. Il y a eu certes beaucoup de projets qui ressemblent aux nôtres concernant des unions des femmes de la Méditerranée par exemple. Leur échec vient du fait que ces structures ont été parachutées d'en haut. La nôtre vient de la base, c'est ce qui la distingue ! », affirme Jacqueline de Guillenchmidt.

Tunisie

Rani Khedira - Le Germano-Tunisien hésite à rejoindre les Aigles de Carthage

Il y a quelques jours on vous annonçait que l'effectif des Aigles de Carthage sera bientôt renforcé… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.