20 Octobre 2017

Sénégal: Mort d'Aicha Diallo - Le ministre de la Santé réfute le "défaut de prise en charge"

Ziguinchor — Le ministre de la Santé et de l'Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, a réfuté vendredi à Ziguinchor (sud) le "défaut de prise en charge financière et clinique" évoqué par la presse, concernant la mort de la jeune Aicha Diallo, à l'hôpital de Pikine, dans la région de Dakar.

"Les premiers éléments de l'enquête nous permettent de dire qu'il n'y a pas eu de défaut de prise en charge d'un point de vue financier ou clinique, de la part [du personnel] de l'hôpital de Pikine", a dit M. Sarr à l'occasion d'une "visite de travail et de prise de contact" avec les acteurs de la santé des régions de Ziguinchor, Sédhiou et Kolda (sud).

"Ce qui s'est passé à Pikine est très douloureux. Je suis peiné à chaque fois que j'en parle. Mais ce qu'il faut comprendre, est que l'information qui a été révélée par la presse en termes de facturation et de réclamation d'une somme de 200.000 francs CFA n'est pas exacte", a-t-il ajouté.

M. Sarr soutient qu'"au-delà de l'aspect financier, la prise en charge clinique [d'Aicha Diallo] a été aussi satisfaisante".

Il souligne toutefois que des "dysfonctionnements ont été notés dans la communication avec la maman de la victime", concernant l'accueil de la jeune fille à l'hôpital de Pikine.

Selon des informations parues dans la presse sénégalaise, Aicha Diallo serait victime de la négligence d'agents de cet établissement public de santé, qui auraient exigé de ses parents le versement des frais de prise en charge avant de la soigner.

Accompagné d'une bonne partie de ses collaborateurs et des autorités administratives locales, Abdoulaye Diouf Sarr a visité plusieurs établissements de santé, dont l'hôpital régional de Ziguinchor, l'Hôpital de la Paix, le centre psychiatrique Emile-Badiane et le service régional de l'Action sociale.

Il a invité les professionnels de la santé à une meilleure prise en charge des urgences et à un bon accueil des malades dans les établissements publics de santé notamment.

Sénégal

La BAD invite le Sénégal à accentuer les efforts pour relever le taux de décaissement

La Banque africaine de développement (Bad), invite le Sénégal à accentuer les efforts… Plus »

Copyright © 2017 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.