21 Octobre 2017

Tunisie: Après la résistance, la construction !

Baptisé le Congrès de la construction, il a pour slogan : « La Tunisie, grâce à ses femmes » ; une corrélation inébranlable qui en dit long sur l'attachement de la Tunisie à ses femmes, sa grande fierté.

L'évènement, auquel participeront des représentants et représentantes de plusieurs pays frères et amis, à savoir l'Algérie, la Libye, l'Egypte, le Liban, la Palestine, le Soudan et la France, sera l'occasion d'opter pour une multitude de mesures d'ordre structurel, organisationnel, administratif et législatif, susceptibles de donner un nouveau souffle à l'une des plus prestigieuses organisations nationales. Il marquera, aussi, l'élection de la nouvelle présidente et du nouveau comité central de l'Unft.

Plus de 150 candidates

En effet, plus de 150 candidates, dont Mme Radhia Jerbi, l'actuelle présidente de l'Unft, ont déposé leurs dossiers de candidature avant la fin du délai, soit le 12 octobre 2017. Les élections seront organisées conformément aux normes et principes inscrits dans l'organigramme en vigueur. Les conditions de candidature sont clairement détaillées dans le décret numéro 88 et dans l'article 26 dudit organigramme. Aussi, est-il permis à toute femme n'occupant aucun poste au sein d'un parti politique de postuler pour intégrer le comité central de l'Unft. De même pour les adhérentes de l'Unft dont l'ancienneté est supérieure ou égale à quatre ans et qui ont assumé une responsabilité au sein de l'Union pour une période de trois ans.

La veille du démarrage des travaux du congrès, Mme Radhia Jerbi prendra soin de remettre tout ce qui relève de la propriété de l'Unft au service des finances et de comptabilité et ce, dans le respect des principes de la transparence et de l'intégrité.

Une ère de réforme

Le présent congrès sera placé sous le signe des grandes mesures réformatrices. L'objectif étant, désormais, de booster la contribution de l'Union en matière de promotion et de renforcement des droits et des acquis de la femme. Pour ce, il convient de dynamiser davantage ses structures, de motiver ses cadres et d'aller de l'avant. La réforme structurelle comptera, d'ailleurs, la réinstauration du comité consultatif, dont les membres seront chargés d'une double mission : la consultation et l'observance. Présent à toutes les réunions, le comité sera appelé à donner son avis sur tout ce qui a trait à l'Union et à la femme tunisienne. Sur le plan législatif, il sera procédé à la révision d'une série d'articles contenant des imperfections, des maladresses ou encore des articles inintelligibles, inscrits dans l'organigramme. Par ailleurs, certains comités et commissions seront revalorisés et activés. Il sera aussi question de mettre en place de nouvelles fonctions jusque-là défaillantes, notamment celle de vice-trésorière, de secrétaire général adjoint ainsi qu'un service spécialisé dans la question du genre et des droits des femmes.

La restructuration de l'Unft serait en mesure de conférer plus d'efficience et plus d'harmonie entre les dirigeantes. L'on parle d'un comité central plus élargi et d'un bureau exécutif plus notoire, grâce à une équipe de leaders composée d'une présidente et de quatorze membres. D'un autre côté, et afin de veiller à la bonne gestion des ressources financières de l'Union, une nouvelle fonction sera créée au sein de l'administration, laquelle se chargera du contrôle financier interne. Les ligues féminines seront renforcées et appuyées. De nouvelles autres verront le jour.

Encore faut-il indiquer que les congrès régionaux, qui avaient démarré en 2016, ont pris fin. Ils ont permis l'encadrement des cadres et des ressources humaines, la dynamisation de plusieurs actions pourtant inscrites dans l'organigramme et qui n'avaient jamais vu le jour. Ces congrès ont permis aussi le rajeunissement des ressources humaines de l'Unft de près de 70%. L'on note que le taux de renouvellement au niveau des conseils régionaux a atteint les 90%. Celui du changement des leaders régionaux est de 70%. Il est à souligner que seules les cadres ayant remis leurs rapports régionaux moraux et financiers homologués pourront participer au congrès.

Le congrès sera marqué, aussi, par le scrutin. Il faut dire qu'il s'agira de cinq sessions de vote délibéré. Les urnes auront le dernier mot quant au nouveau comité central, la nouvelle présidente de l'Unft, le nouveau bureau exécutif, la commission financière et la commission de l'organisation. Tous ces votes seront effectués en toute transparence, sous l'œil vigilant de l'Atide, de l'association « Mourakiboun » ainsi que de l'association « Les électrices tunisiennes ».

Tunisie

Club Africain - Marco Simone s'en va !

Marco Simone a finalement quitté le Club Africain. Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.