21 Octobre 2017

Congo-Kinshasa: Congo Fashion Week - Kinshasa reprend ses marques

La ville a vécu, du 12 au 14 octobre, dans une ambiance riche en couleurs et en créativité. « Le Congo a du talent ! ». Sur le devant de la scène, les créateurs congolais et les stars africaines de la mode sont de retour.

« La réussite a été complète » lors de la sixième édition de la Congo Fashion Week. Des professionnels et des spectateurs n'ont pas pu cacher leur grande joie au sortir de cette célébration de la création africaine. Premier éblouissement, la collection de Marco Aimba aussi à l'aise pour les robes de soirée que pour les costumes pour hommes en pagne imprégné... Magnifiquement servi par des mannequins d'exception, comme Betty Botofé ou Christian Ndawele. Deuxième révélation, l'exubérance classique de Zoe Eleng'Art, de Lubumbashi. Lui habille les hommes en costumes d'inspiration plus occidentale, utilisant aussi les jeans, sans renoncer pourtant aux pagnes pour les femmes.

À ses côtés, tout en sobriété noire, on retrouve impeccable Christian Ndawele. La fluidité des formes n'a d'égale que l'originalité des matières. Le classicisme n'est qu'apparent et il n'interdit jamais la créativité. « Nous sensibilisons nos frères et nos sœurs pour qu'ils nous prennent au sérieux et qu'ils ne portent pas que des marques des Européennes et Américaines. Je rêve d'une marque d'origine congolaise qui serait achetée dans le monde entier », explique Zoe Eleng'Art.

Plus de surprise, voire d'outrance, avec le styliste Louison Mbeya, qui offre une collection 2018 futuriste et libérée. Styles gladiateurs, guerriers et guerrières, jouant sur les références antiques croisées avec les images des héros et héroïnes de science-fiction, à mi-chemin entre les peuples de la forêt et Star Trek, dans une forme d'inspiration débridée et ludique qui ne laisse personne indifférent.

Autre belle surprise, servie par un top model exceptionnel, Lihida, la styliste Josiane (JN Design) dont les collections pour femme ont remporté de nombreux suffrages. Bouleversants de la tête aux pieds, les modèles franchement originaux de la collection de Mme Tsiana Mana venue de Turquie, décontractés et splendides, libérant à la fois les corps et les esprits, avec des associations inattendues, trainings avec des chaussures imprégnées en « Ya Mado ». Ces modèles inédits constituèrent probablement l'un des sommets du défilé.

Il faut enfin citer, avec son alliance caractéristique du noir et de l'orange, le classicisme frondeur de Divine, grande créatrice ivoirienne qui a trouvé à la Congo Fashion Week un public acquis à ses coupes, offrant comme un clin d'œil aux sapeurs congolais en revisitant les styles occidentaux, du costume masculin à la robe de soirée, aussi libre et décomplexée dans ses couleurs tranchées... Et ses matières lumineuses, lamelles, médailles noires brillantes, satins... Cette soirée étincelante est le fruit de l'esprit de créativité de toute la jeune génération de créateurs et créatrices africains et congolais. La Congo Fashion week - l'œuvre de deux sœurs, Marie-Claire et Marie-France Idikayi, des Congolaises expatriées à Londres - a annoncé le retour de la patrie de la sape sur le devant de la scène de la mode.

Congo-Kinshasa

Que prévoit la nouvelle loi électorale déposée à l'Assemblée nationale?

En RDC, le projet de loi électorale révisée est désormais sur le bureau de… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.