22 Octobre 2017

Afrique Centrale: La CIRGL au chevet de la RDC !

Brazzaville, capitale de la République du Congo, pays frère et voisin, a été à l'épicentre des enjeux de la région. En effet, à l'occasion du 7ème sommet ordinaire des Chefs d'Etat et de Gouvernement de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs -CIRGL-, plusieurs points figuraient à l'ordre du jour.

La situation politique qui prévaut en République Démocratique du Congo était à l'avant-plan. Après le son de cloche de la SADC, l'opinion s'attendait une option claire de la CIRGL sur l'impasse au Congo-Kinshasa, comme ce fut le cas lors de la dernière réunion tenue en Angola, sous la férule de Dos Santos. Loin de trancher cette affaire du report des élections avec les contradictions de l'avant et après 31 décembre 2017, délai fixé au Centre Interdiocésain pour l'organisation de la présidentielle couplée aux législatives nationales et provinciales en RDC, la CIRGL, dans son communiqué final, en appelle, plutôt, à "la mise en œuvre rapide de l'Accord conclu le 31 décembre 2016 ".

En quoi consistera ou consiste cette mise en application "rapide " ? Peuvent se poser, sans sourciller, des analystes politiques. Va-t-on vers une évaluation de la manière dont le compromis conclu sous la bénédiction des Evêques de la CENCO a été appliqué jusqu'ici ? Les avis divergent au sein de la classe politique congolaise. Ainsi, cet appel somme toute solennel ne sait livrer tout son fond, commentent-on dans les salons ouatés de Kinshasa. Quoi qu'il en soit, il appert que la Conférence Internationale sur la paix et la sécurité dans la Région des Grands Lacs a manqué, à quelques deux mois et quelques poussières des jours, de mettre le doigt sur le nœud gordien de l'impasse politico-électorale en RDC pour éviter un emballement à l'approche ou au-delà de décembre 2017 dans ce pays situé au cœur de la région avec neuf voisins qui partagent ses frontières.

Les contradictions sont, véritablement, au paroxysme sur la scène politique congolaise qui, sous peu, pourrait virer en arène des gladiateurs où la seule chose qui importera sera de vaincre pour survivre. Opposition et Majorité, avec la Société Civile prise en tenaille, se trouvent ballotée par les contradictions de vue dont la confrontation, jusqu'ici, se limite à travers la guerre des mots par médias interposés. Les élections, après les propos de Nangaa et le verdict de la tripartite, sont quasiment certaines de ne pas avoir lieu avant le 31 décembre 2017, comme les projetait l'Accord de la Saint Sylvestre. L'après fait l'objet de toutes les projections possibles. Et, l'approche du deadline en décembre reste enveloppée d'obscurité. La navigation à vue continue. Et, dans cette bouillabaisse, la Conférence Internationale pour la paix et la sécurité dans la Région des Grands Lacs, comme d'autres structures régionales, donne sa langue au chat. Peut-être qu'avec les tractations susurrées à Brazzaville sous la direction de Denis Sassou N'Guesso, la CIRGL pourrait davantage s'impliquer en vue d'un rapprochement.

Congo-Kinshasa

Les chancelleries occidentales présentes dans le pays montent au créneau

Les chancelleries occidentales présentes en RDC (UE, Etats-Unis, Suisse, Canada) se disent « vivement… Plus »

Copyright © 2017 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.