22 Octobre 2017

Burkina Faso: Lutte contre le changement climatique

La deuxième édition de la Conférence nationale des jeunes sur le climat et les Objectifs de développement durable (CNJC-ODD) s'est tenue, du 19 au 21 octobre 2017 à Ouagadougou, sous le thème : « Mise en œuvre de la Contribution déterminée au niveau national (CDN) et de l'Accord de Paris : quelle contribution de la jeunesse burkinabè ? ».

La Coordination nationale des jeunes pour l'environnement et le climat (CONAJEC) vient de prouver à nouveau son engagement dans la lutte contre le changement climatique et la préservation de l'environnement. En témoigne la tenue, du 19 au 21 octobre 2017 à Ouagadougou, de la deuxième Conférence nationale des jeunes sur le climat et les Objectifs de développement durable (CNJC-ODD), une de ses activités-phares. Cette manifestation a réuni 200 jeunes du milieu associatif, engagés dans la protection de l'environnement des quatre vents du Burkina et de trois pays voisins (Niger, Bénin et Guinée).

Les réflexions ont porté sur le thème : «Mise en œuvre de la Contribution déterminée au niveau national (CDN) et de l'Accord de Paris : quelle contribution de la jeunesse burkinabè ?». Le programme de la conférence a été chargé pour les participants, qui ont bénéficié de la facilitation de plusieurs spécialistes des questions environnementales cooptés pour la circonstance. Ils ont suivi diverses communications ayant trait, entre autres, à l'état de mise en œuvre de l'Accord de Paris sur le climat, ratifié par 145 pays sur 195 Etats signataires, au financement des projets de développement dans le domaine de l'environnement, et aux enjeux de la conférence mondiale sur le climat, COP23, prévue courant novembre 2017 en Allemagne, pour le Burkina Faso.

Qui plus est, les participants ont été soumis à des exercices de négociation climatique, conformément à l'esprit de la conférence, qui est la matérialisation du projet mondial «COP in MyCity» au Burkina Faso, à entendre le coordonnateur général de la CONAJEC, Aboubacar Okana Lougué. «Jamais l'humanité n'a été aussi mise à l'épreuve face aux défis du changement climatique, et il est impératif que les jeunes puissent comprendre ces défis», a-t-il affirmé à la cérémonie d'ouverture des travaux, en présence de plusieurs officiels.

L'engagement du Burkina salué

Il s'agit notamment de José Luis Sanguet Alègre, de Paul Antoine Decraene et de Rasmané Ouédraogo. Ceux-ci ont respectivement représenté le patron de la cérémonie, le chef de la délégation de l'Union européenne (UE), le président, l'ambassadeur de France au Burkina Faso et le parrain, le ministre de l'Environnement, de l'Economie verte et du Changement climatique. M. Alègre a salué la détermination du gouvernement et de la jeunesse burkinabè dans la lutte contre le changement climatique, une question que son institution prend «très au sérieux». Il en veut pour preuve, l'accompagnement de l'UE au Burkina dans la lutte contre le phénomène, à travers le financement de projets dans le domaine de l'énergie solaire ou de la sécurité alimentaire.

Le porte-voix du diplomate français a également salué les efforts consentis par les autorités et la jeunesse burkinabè pour contrer la crise environnementale. « Malgré les avancées, les politiques en matière d'environnement tardent à se mettre en place, parce que les enjeux liés au climat et plus largement à l'environnement, subissent trop souvent la pression d'impératifs économiques laissant peu de place aux modifications structurelles qui permettraient une transition éco-responsable », a-t-il cependant regretté. Le représentant du ministre en charge de l'économie verte, par ailleurs directeur de cabinet, n'est pas aussi resté insensible à l'action de la jeunesse burkinabè en matière de combat contre le changement climatique.

Il a particulièrement loué l'action de la CONAJEC. « La tenue de la présente rencontre traduit la prise de conscience de la jeunesse sur les enjeux du changement climatique», a-t-il déclaré. Aussi fonde-t-il l'espoir que la conférence soit un tremplin pour l'émergence de jeunes ambassadeurs de l'environnement, qui œuvreront à un changement de comportement dans leur entourage. Tout en invitant les jeunes à ne pas baisser la garde, il les a rassurés du soutien du gouvernement à leurs initiatives. Séance tenante, le messager du département chargé de l'environnement a annoncé la prise en charge de la participation d'un membre de la CONAJEC à la COP23.

Burkina Faso

L'ex-président burkinabè Compaoré sort de son silence

Réputé pour son flegme et observant un strict devoir de réserve depuis son exil en Côte… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.