28 Octobre 2017

Afrique Centrale: RDC-Burundi - Un accord pour des opérations militaires conjointes contre les rebelles

Au cours d'une réunion de haut niveau, tenue cette semaine à Bujumbura, capitale du Burundi, entre les ministres des Affaires étrangères et de Défense de la République démocratique du Congo et du Burundi, il a été décidé que les armées de deux pays vont mener conjointement des opérations militaires pour traquer les groupes rebelles qui écument les deux côtés de leurs frontières. Le hic, c'est que les opérations militaires conjointes précédentes dans l'Est, avec notamment l'armée rwandaise, n'ont jamais produit des résultats escomptés.

La République démocratique du Congo vient de signer un accord avec le Burundi pour traquer conjointement les forces négatives de deux côtés de la frontière communes.C'est au cours d'une réunion de haut niveau entre les gouvernements du Burundi et de la République démocratique du Congo, tenue à Bujumbura, que cette décision a été prise, rapporte Rfi. Les ministres des Affaires étrangères et ceux de la Défense des deux pays se sont retrouvés, les mardi 24 et mercredi 25 octobre, à dans l'ultime objectif du renforcement de la paix et de la sécurité à la frontière commune.

Plusieurs décisions ont été prises, a assuré le mercredi 25 octobre à RFI le chef de la diplomatie congolaise, Léonard She Okitundu. En ce qui concerne les camps de réfugiés burundais de RDC, devenues des « pépinières pour les groupes armés burundais », selon le ministre congolais des Affaires étrangères, ils doivent être éloignés de la frontière. Cependant, M. Okitundu a annoncé que les deux pays vont désormais organiser des opérations communes de deux côtés de la frontière, soutient Rfi.

Rapprochement qui intrigue

Ce rapprochement entre la RDC et le Burundi intervient trois semaines après la tentative de prise de la ville d'Uvira, dans la province du Sud-Kivu, par les miliciens Maï-Maï Yakotumba. Le ministre de Communication et Médias, Lambert Mende, dans des termes à peine voilés, avait soutenu que ces miliciens ont été soutenus par ce pays voisin, le Burundi. N'eût été la réplique musclée des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) appuyées, notamment par les hélicoptères des régiments de la Monusco, Uvira serait tombée entre les mains de Maï-Maï Yakotumba.

Pour autant, ce rapprochement entre Kinshasa et Bujumbura est intriguant. Surtout que la RDC accepte de mener des opérations militaires conjointes avec l'armée burundaise, notamment sur le sol congolais. Les précédentes opérations conjointes d'il y a quelques années entre les FARDC et l'armée rwandaise n'ont jamais produit des résultats escomptés. Dès lors, les observateurs avertis doutent des résultats des opérations militaires conjointes entre les armées congolaises et burundaises sur le sol de la RDC.

Congo-Kinshasa

Manifestations du 28 novembre - Affrontement programmé entre la MP et le Rassemblement

Trois marches auront lieu le mardi 28 novembre dans la capitale : une signée Front pour le… Plus »

Copyright © 2017 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.