30 Octobre 2017

Namibie: Avec l'aide de la Chine, les diamants namibiens sous haute surveillance

Un nouveau jalon dans la modernisation et la flexibilité de la marine namibienne.

La flotte du pays de l'Afrique du sud-ouest s'agrandit. Le président namibien Hage Geingob a mis en service vendredi deux bâtiments de guerre qui rejoignent désormais la marine nationale.

Les deux chasseurs de sous-marins, Brukkaros et Daures, fabriqués en Chine, disposent de capacités d'attaque en surface et sous la surface maritime.

Selon le président Geingob, « L'arrivée des deux chasseurs sous-marins dans le rang de notre marine ajoutera une valeur importante à la capacité de combat navale de l'armée namibienne, ainsi qu'au renforcement des capacités de surveillance et de surveillance maritime du pays », rapporte l'agence Xinhua

Haute surveillance en mer

Il faut noter que l'arrivée de ces deux navires, don de l'Armée populaire de la Chine, intervient dans un contexte particulier en Namibie. La production de diamants, principale source de revenus du pays est à un tournant.

L'exploitation terrestre de la pierre précieuse fait place à la production de diamants marins à cause de l'assèchement des réserves sur le continent. Or la Namibie ne disposerait que d'une dizaine de patrouilleurs basés à Walvis Bay, principal port namibien, pour surveiller sa bande côtière qui longe l'océan Atlantique et réputée très riche en pierres précieuses. Selon l'Agence de presse namibienne (Nampa), au cours des prochaines années, environ 95% de la production de diamants en Namibie proviendra de la mer.

La Chine, un pays ami?

« Notre économie maritime contribue grandement à la création d'emplois et à la croissance économique, et compte tenu de notre long littoral, la Marine doit relever un énorme défi pour protéger le pays contre toutes les menaces maritimes », a affirmé le président Geingob qui au passage, n'a pas manqué de remercier la Chine d'être un « ami de tous les temps », ajoutant qu'« il est préférable d'avoir un ami loyal qu'une centaine d'amis de beau temps ».

Les relations entre la Namibie et la Chine sont au beau fixe, et ce depuis que Windhoek a cessé ses relations diplomatiques avec Taïwan. La Chine qui vient d'offrir à la Namibie un énième don, convoite en revanche les énormes réserves d'uranium du quatrième producteur mondial.

Namibie

Ouverture de la journée de la Communication sociale

L'Institut Supérieur Gregório Semedo à Namibe (littoral) a ouvert, ce vendredi à… Plus »

Copyright © 2017 Ecofinance.sn. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.