30 Octobre 2017

Cameroun: Leucémie, lymphomes et maladies immunitaires - Une prise en charge plus efficace

Photo: Pixabay
Stéthoscope.

Une rencontre scientifique organisée au CIRCB en vue d'améliorer le diagnostic de ces maladies s'est achevée vendredi à Yaoundé.

Améliorer les diagnostics de la leucémie, des cancers du système lymphatique appelés lymphomes et des maladies immunitaires. C'est le défi que s'est fixé le Centre international de référence Chantal Biya (CIRCB) au cours d'une rencontre scientifique réunissant des experts venus de France, de Suisse et du Maroc du 25 au 27 octobre dernier au siège de cette institution. Au cours des travaux ayant pour cible médecins, biologistes, techniciens de laboratoire, il a été question de dresser un état des lieux de la prise en charge de ces maladies au Cameroun. Bien qu'effectif, le suivi des patients exige l'apport d'une nouvelle technique pas très répandue au Cameroun.

D'où le choix porté sur la cytométrie en flux. Il s'agit d'une technique permettant de faire défiler des particules, des molécules ou des cellules à grande vitesse dans le faisceau d'un laser, en les comptant et en les caractérisant. Ceci parce que les cytomètres sont disponibles dans les laboratoires de référence au Cameroun à l'instar du Centre Pasteur et du CIRCB. En plus des analyses des CD4 et CD8, ces institutions pourraient en même temps être utiles aux diagnostics des leucémies, lymphomes et des déficits immunitaires primitifs au Cameroun.

Pour le Pr. Paul Ndom, oncologue, bien que la prise en charge des leucémies soit une réalité au Cameroun, quelques difficultés persistent. « Les médicaments que l'on prescrit aux malades ne sont pas toujours disponibles. La prise en charge d'une leucémie exige un protocole de trois ou quatre médicaments et s'il manque un seul au malade, il a des problèmes. Le suivi des malades demande des examens qui ont un coût», explique-t-il.

Le CIRCB, centre de référence spécialisé dans la recherche du VIH, par cet atelier, reste dans sa logique : celle de mener des recherches spécialisées pour venir à bout du Vih/sida et des maladies opportunistes qui surviennent à la suite d'une infection. « A côté des recherches spécifiques sur la prévention, la prise en charge des malades, nous sommes tenus d'accompagner aussi la prise en charge et le diagnostic de ces maladies. C'est notre façon d'apporter notre appui à cette for mation. Il ne suffit pas de faire des recherches, mais de donner les résultats et de les mettre au profit des prescripteurs pour que les malades soient traités de la meilleure façon», a conclu le Pr. Alexis Ndjolo, directeur du CIRCB.

Cameroun

Humanitaire - Vers la construction à Mora d'une Superette Solidaire pour veuves et orphelins des soldats tombés contre Boko Haram

Depuis 2013, le Cameroun est en proie aux attaques meurtrières de la secte satanique et meurtrière Boko… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.