31 Octobre 2017

Togo: Quand un discours de PAIY fait réveiller ma grand mère à la morgue !

Je me suis résumé au silence funéraire depuis longtemps parce que je prépare les obsèques de la mère de ma mère. J'ai décidé de ne plus jouer à mon exercice littéraire humoristique. Mais franchement parlant, un *lapsus volontaire* dans un discours militaire m'a obligé à briser le silence. Toutes mes excuses à mes fans.

J'entends dire que la paix est menacée au Togo. Même les militaires en parlent. Les gens ont marché au Togo, je pensais que c'était pour cette paix ( p-a-i-x). C'est au cours de cette semaine généreuse que j'ai découvert de quel mot de 4 mots il s'agit. C'est plutôt la *P-A-I-Y.* hummmmm. *La torture ce n'est pas seulement sur les hommes, les orthographes peuvent désormais se plaindre qu'ils sont torturés par les militaires.*

Je remercie ce professeur de lettre moderne qui a défié Molière. Je comprends maintenant pourquoi les gens cherchent la paiy tout en étant cagoulé. On n'a pas besoin de machettes et des armes pour chercher la paix avec X. Dans une semaine, l'opposition togolaise va encore sortir le peuple dans la rue , c'est sûr que les milices et les militaires sortiront pour maintenir la *PAIY*. Si vous demandez au ministre de l'insécurité et des attaques aux civils, il vous dira que ces milices c'est des groupes d'auto-défense pour la *PAIY*. Ce *chez d'oeuvre* ( mot de yaovi Danemark ) restera dans le dictionnaire militaire. Depuis hier les togolais s'intéressent trop à ce *mot de 4 mots* qui finalement m'a donné déjà *4 maux de tête*. Mais il faut reconnaître que le mot *PAIY*, une invention littérairo-militaire, a fait du bien à ma famille. Je m'explique. J'étais hier à la morgue pour les derniers préparatifs à ma grand-mère quand *soudain-aussitôt- brusquement* - un ami m'a envoyé wamzampement un extrait du discours de l'homme de la *PAIY* .

Quand j'ai joué la vidéo à la morgue ma grand-mère s'est automatiquement ressusciteé. Miracle à Aného ! J'étais très content au point que j'ai pris la décision de revendre son cercueil. Un simple discours réveille un mort. Les *morguiers* n'en revenaient pas. Les autres morts m'appellaient pour que je vienne leur jouer la vidéo afin qu'ils se ressuscitent eux aussi. Je me demande si c'est vraiment une faute d'orthographe ou un lapsus volontaire. Ma chérie, assise dans mon canapé conjugal me dit que c'est une erreur d' *orthograve*. PAIY, un mot de 4 mots ! Yesus ! Si une faute d'orthographe peut réveiller un mort à la morgue, cela veut dire que la littérature est en avance sur la médecine. J'ai dis hier à mes oncles maternelle de demander audience pour venir remercier le nouveau professeur de lettre moderne de l'armée togolaise.

Actuellement ma grand- mère est en vie. Nous sommes entrain de retirer l'acte de vie dans un commissariat non loin de la *colombe de la PAIY*. Mes amis les lecteurs wamzampaiy je vais vous laisser car j'ai rendez vous au niveau du *boulevard de la PAIY*. Retenez seulement que chaque chose que DIEU fait est bon. Qui aurait cru que la PAIY allait réveiller un mort ?

Mais une chose est sûre, si c'est cette paiy que les gens cherchent au togo, alors la fin de la violence n'est pas pour aujourd'hui. J'ai rendez vous avec une étudiante en 3ème de journalisme. Elle est très ponctuelle. Si jamais j'arrive en retard je ne serai pas en *PAIY* avec elle. J'espère que je ne serai pas menacé pour cette chronique car nous sommes dans un pays de *PAIY*.

Togo

Crise au pays - Quelle forme pourrait prendre un dialogue?

L'opposition togolaise continue de mettre la pression en organisant des manifestations pour réclamer le retour… Plus »

Copyright © 2017 Télégramme228. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.