2 Novembre 2017

Centrafrique: Les populations réclament une meilleure gouvernance

Photo: Photo ONU/Kim Haughton
Le Représentant spécial du Secrétaire général pour la République centrafricaine, Parfait Onanga-Anyanga, devant le Conseil de sécurité.

Après le passage du secrétaire générale des Nations unies en République Centrafricaine, les habitants plaident pour le départ des groupes armés et réclament une meilleure gestion de l'état.

En République centrafricaine, de plus en plus de voix s'élèvent pour dénoncer la mauvaise gouvernance et exiger l'utilisation de la méthode forte pour désarmer les groupes armés qui occupent des territoires dans le pays. Lors de sa dernière visite en RCA, le secrétaire général de l'Onu, Antonio Guterres a plaidé pour la levée de l'embargo sur les armes qui frappe le pays. Mais beaucoup de Centrafricains estiment que le vrai problème de la RCA réside en la mauvaise gouvernance érigée en système de gestion et héritée des régimes successifs. C'est le cas du député indépendant Jean-Piere Mara.

La RCA est aujourd'hui le pays qui enregistre le plus d'incidents à l'encontre des ONG, avec 232 incidents rapportés depuis début 2017, selon des statistiques d'ONG internationales. Les attaques sont parfois extrêmement violentes contre des infrastructures de santé ou des locaux d'ONG.

En savoir plus

Appel de MSF pour accéder aux victimes des combats autour de Batangafo

En République centrafricaine (RCA), de nouveaux affrontements ont eu lieu dans la région de Batangafo,… Plus »

Copyright © 2017 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.