4 Novembre 2017

Madagascar: Mahafaly insiste sur la stabilité

Le Premier ministre reprend les arguments du chef de l'État quant au changement de président du Sénat. Il entretient le suspense pour la suite.

Une litanie. Le changement à la présidence du Sénat a été l'un des titres du journal d'Africa 24, jeudi.

Invité sur le plateau pour apporter des éclaircissements sur cet évènement, Solonandrasana Olivier Mahafaly, Premier ministre, a martelé qu'il s'agit d'une démarche « pour renforcer la stabilité ».

« Le message par rapport à ce changement est que Madagascar, vient de sortir d'une longue crise. C'est un signal fort que le régime veut renforcer la stabilité politique », a déclaré le chef du gouvernement.

Un argument avancé pour la première fois par Hery Rajaonarimampianina, président de la République, à Rome le jour de la publication de la nomination de Rivo Rakotovao, ancien ministre, au Sénat.

Le chef de l'État avait indiqué que cette décision a été prise pour « renforcer la stabilité institutionnelle ».

Le nouveau président du Sénat qu'est Rivo Rakotovao affirme pourtant que cette Chambre est la matérialisation des acquis du pouvoir, notamment la stabilité institutionnelle.

Àun an de l'élection présidentielle qui ne saurait être reportée selon toujours le numéro un de la Chambre haute, pourquoi les tenants du pouvoir trouvent-ils nécessaire de renforcer cette stabilité ?

Intérim

Sur le plateau d'Africa 24, le Premier ministre a été questionné sur le fait que placer le président du parti « Hery vaovao ho an'i Madagasikara » (HVM) ne serait-il pas un moyen de préparer le chemin à la candidature du président de la République à sa propre succession ?

Une question qui a visiblement incommodé Solonandrasana Olivier Mahafaly, qui a essayé de s'en dépatouiller en martelant l'argument du chef de l'État, qui es de « préserver la stabilité ».

Hery Rajaonarimampianina lui-même entretient le suspense sur sa candidature ou non à briguer un second mandat. Une manière probablement d'éviter d'être taxé de pré-campagne, vu qu'il multiplie les tournées et les inaugurations.

Un rythme qui devrait s'intensifier dès le début de l'année 2018, qui sera une année électorale. L'inauguration des nouveaux stationnements de taxis-brousse, à Antananarivo, sont par exemple au programme.

Sa famille politique n'a pourtant, de cesse d'affirmer qu'il reste leur favori. « Offrir » la présidence du Sénat à Rivo Rakotovao, pourrait être une manière d'envisager plus sereinement cette échéance.

La Constitution prescrit, en effet, la démission préalable du chef de l'État en exercice qui se porte candidat trente jours, au moins et soixante jours au plus avant la date du vote.

L'intérim sera assuré par le président de la Chambre haute. « Les sénateurs ont élu à la tête du Sénat un homme de confiance du président de la République », a souligné le Premier ministre, sur Africa 24.

Le changement au perchoir du Sénat pourrait alors assurer la stabilité durant l'intérim. Une stabilité qui semble rimer avec garder le pouvoir entre les mains des Bleus. Honoré Rakotomanana, ancien président du Sénat, ayant dès le début affirmé son obédience à un autre camp.

Madagascar

Elections Analamanga - Avotraina Andriamosa se retire !

Le maire de Sabotsy Namehana et néanmoins président du FC SabNam, Avotraina Andriamosa, est un grand… Plus »

Copyright © 2017 L'Express de Madagascar. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.