4 Novembre 2017

Burkina Faso: Guerre de libération en Algérie - Les pionniers de l'indépendance algérienne honorés à Ouagadougou

L'exécution des hymnes nationaux des deux pays -Burkina Faso et Algérie- a marqué cette cérémonie de commémoration du 63e anniversaire du déclenchement de la guerre de libération nationale.

Dans son adresse à ses invités, Mohamed Ainseur est revenu sur la pertinence de cette célébration qui se présente comme un devoir de mémoire pour l'ensemble du peuple algérien.

«La guerre de libération nationale déclenchée le 1er novembre 1954 a permis au peuple algérien de jouir de la plénitude de ses droits et de recouvrer sa liberté et son indépendance le 5 juillet 1962», a-t-il fait savoir.

Cette célébration est aussi un moment «privilégié», pour observer un recueillement à la mémoire de ceux qui ont consentis «le sacrifice suprême pour redonner à l'Algérie sa liberté».

A en croire l'ambassadeur d'Algérie au Burkina Faso, cette lutte de libération nationale a façonné l'action internationale de son pays.

Car comme il le souligne, la diplomatie algérienne «repose sur des constantes que sont l'indépendance des Etats, le règlement pacifique des différends, le respect de l'intégrité territoriale des Etats, la non-ingérence dans les affaires intérieures des Etats, et le respect du droit à l'autodétermination».

Mohamed Ainseur a salué également la mémoire des martyrs de l'insurrection populaire burkinabè des 30 et 31 octobre 2014, de ceux du putsch avorté de septembre 2015, et notamment ceux tombés lors des différentes attaques terroristes. Il a réitéré la solidarité et le soutien algérien au peuple et au gouvernement burkinabè.

Pour marquer sa volonté à accompagner l'Etat burkinabè dans la lutte contre le terrorisme, l'Algérie, selon son ambassadeur, se dit disponible à mettre son expérience au service du Burkina Faso.

Quant aux relations entre l'Algérie et le Burkina Faso, M. Ainseur estime qu'elles «sont marquées par une amitié traditionnelle, une solidarité active et une communauté de destin».

La preuve, les deux pays coopèrent dans plusieurs domaines dont ceux de la formation, les ressources en eau, l'énergie, la coopération scientifique et technique.

En général, «des secteurs dans lesquels l'Algérie a acquis de nombreuses expériences et qui voudrait véritablement lancer un partenariat avec le Burkina Faso», a laissé entendre Mohamed Ainseur.

Notons que la guerre de libération nationale s'est déroulée de novembre 1954 à mars 1962 entre les nationalistes algériens qui formaient le Front de libération nationale (FLN) et la France.

Burkina Faso

Cour de justice de la CEDEAO - Ousmane Guiro débouté

La Cour de Justice de la CEDEAO a déclaré, hier mardi 21 novembre 2017, la plainte de Ousmane Guiro, ex-DG… Plus »

Copyright © 2017 Fasozine. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.