5 Novembre 2017

Cote d'Ivoire: Conflit intercommunautaire - Vives tensions à Guiglo, ce dimanche

Photo: Fraternité Matin
Conflit intercommunautaire: Vives tensions à Guiglo, ce dimanche

Après l'appel des élus et cadres de la région au calme, la tension qui semble avoir baissée, s'est ravivée, les 4 et 5 novembre 2017, avec la mort d'un individu présenté comme un lobi et un autre gravement blessé qui serait ressortissant d'un pays voisin.

Ce dimanche, selon des témoins joint à Guiglo, les Forces de défenses et de sécurité ont dispersées plusieurs regroupement dans la ville.

C'est au moment où une délégation des élus et cadres de Guiglo est allée à Béoua où le président des jeunes, Evariste Sronhon a été tué et son compagnon Modeste Gouehi Sedé gravement blessé et transféré à Abidjan pour des soins que cet autre incident vient raviver les tensions.

« On ne sait pas qui tire sur les gens », s'interrogent les populations jointes par téléphone. Et d'ajouter qu'on ne sait pas qui veut dresser les populations les unes contre les autres.

Suite à cette situation le gouvernement a déployé un important détachement des Forces de défense et de sécurité à l'Ouest.

Rappelons que le jeudi 2 novembre, des jeunes de la région révoltés suite à la mort du Président des jeunes de Beoua ont saccagé chez le préfet détruisant tout sur leur passage.

Selon le préfet de région, les événements de Beoua n'ont rien avoir avec le conflit réglé du Goin-Debé. « Personne ne pourra nous empêcher d'accomplir notre mission », a dit Messamba Koné préfet du département de Guiglo, préfet de région.

Nous y reviendrons.

En savoir plus

Manifestations et tuerie à Guiglo

Les récents évènements dans la région du Cavally puent la manipulation. En tout cas, pour le… Plus »

Copyright © 2017 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.