3 Novembre 2017

Niger: "La situation est sous contrôle", assure le ministre nigérien de la défense Kalla Moutari

Un mois après la mort de soldats nigériens et américains au Niger, dans une interview à la Deutsche Welle, le ministre revient sur les faits et assure que la situation est désormais sous contrôle.

C'était il y a un mois, le 4 octobre en milieu de matinée. Au cours d'une opération militaire, dans des accrochages avec des djihadistes, des soldats nigériens et américains perdaient la vie. Un incident arrivé lorsqu'une patrouille de reconnaissance composée de 12 soldats américains et 30 soldats nigériens revenait du village de Tongo Tongo, situé à une centaine de kilomètres de Niamey, près de la frontière avec le Mali, selon un récit fourni lundi par le chef d'état-major américain, le général Joe Dunford. Il mettait aussi au grand jour la présence des militaires américains sur place.

"Nous assumons nos responsabilités"

Un mois après, la situation dans la zone est sous contrôle assure le ministre nigérien de la défense dans une interview exclusive accordée à la Deutsche Welle. "Ce qui s'est passée était une embuscade, on ne peut pas dire que quelque-chose n'ait pas marché", explique Kalla Moutari. Il reconnait des combats violents ce jour-là, mais insiste sur "l'embuscade". "Des gens font de la politique devant les cadavres, pas moi", déclare le ministre lorsqu'ont lui demande si des personnes ont été arretêes. "Nous assumons nos responsabilités et nous continuons notre travail, c'est cela qui est important", assure Kalla Moutari.

Niger

Liberté pour trois militants de la société civile arrêtés il y a un mois

Liberté au Niger pour les trois militants de la société civile arrêtés à… Plus »

Copyright © 2017 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.