8 Novembre 2017

Cote d'Ivoire: La répression de la marche des femmes d'Abobo devant la CPI

Photo: Barnus Sevi Gbekide
Un combattant dans le quartier d'Abobo à Abidjan

Les procès de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé se poursuivent devant la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye, aux Pays-Bas. Pour son deuxième jour d'audience, l'ex-commandant de l'armée de terre ivoirienne, le général Firmin Detho Letho a été amené à donner des éclairages sur la « marche des femmes » d'Abobo, au nord d'Abidjan, durement réprimée par les Forces de défense et de sécurité, le 3 mars 2011, lors de la crise post-électorale.

Devant la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye, en Côte d'Ivoire, le général Firmin Detho Letho est formel : « Je n'étais pas au courant de la tenue de cette marche » des femmes à Abobo, dans le nord d'Abidjan, le 3 mars 2011.

Cet ancien responsable militaire évoque cet événement avec beaucoup de détachement. Son supérieur, Philippe Mangou, l'ex-chef d'état-major des armées de l'ex-président ivoirien, l'aurait informé par téléphone. Puis le sujet a été évoqué au cours d'une réunion quotidienne.

Enquête interne

« Lors de la réunion de l'après-midi, le chef CPCO [Centre de planification et de coordination des opérations] a fait le point sur la situation, raconte-t-il.

C'est au cours de cette réunion que nous avions été informé que des militaires auraient réprimé cette marche. Il y aurait eu six ou sept morts. Le soir à la télévision, nous avons vu les femmes au sol, entendu des tirs, c'était la débandade ».

Qui était donc responsable de l'encadrement de cette marche ? Firmin Detho Letho ne cite pas de nom. « Personne n'était sur le terrain. Nos hommes étaient tous dans le camp d'Abobo. Aucun ne pouvait se trouver en dehors. On ne pouvait plus faire de patrouilles ».

Ce témoin indique qu'une enquête interne avait été diligentée par le général Philippe Mangou, qui selon selon ses mots, « a déploré qu'il y ait eu mort d'homme ».

En savoir plus

Le bombardement du marché d'Abobo du 17 mars 2011 devant la CPI

Ce mercredi 8 novembre, à la CPI, le témoin Firmin Detoh Letoh, ex-commandant de l'armée de terre… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.