7 Novembre 2017

Sénégal/Afrique du Sud: CM 2018 - Des nuages sur la tête des Bafana Bafana

Dakar — L'Afrique du Sud, contrainte de gagner ses deux prochains matchs contre le Sénégal pour se qualifier en phase finale de la Coupe du monde 2018, a débuté dimanche, avec de sérieux handicaps, son stage de préparation de la double confrontation.

Le gardien titulaire des Bafana Bafana, Itumeleng Khune, le premier défenseur, a été blessé au visage. Il est incertain au moins pour le match de vendredi entre les deux équipes.

Cette rencontre sera jouée au Peter Mokaba Stadium de Polokwane, où les Bafana Bafana ont tenu leur deuxième séance d'entraînement.

Le gardien des Kaizer Chiefs, victime d'une fracture du visage, a vu un premier spécialiste et envisage de rencontrer un autre, un rendez-vous après lequel le sélectionneur de l'Afrique du Sud saura s'il peut jouer vendredi avec un masque de protection.

"Khune a vu un spécialiste. Il en verra un autre. Khune nous a demandé de préparer un masque, ce qui signifie qu'il a de l'espoir. Mais la décision finale reviendra à l'équipe médicale", a déclaré l'entraîneur des Bafana Bafana, Stuart Baxter, cité par la presse sud-africaine

"Nous sommes aujourd'hui plus optimistes que nous l'étions hier... " a dit le technicien britannique, soulignant que la décision de faire jouer ou pas le gardien de but devrait être prise ce mardi.

Un autre impair a été noté chez les Sud-Africains : le forfait annoncé du milieu de terrain Thulani Serero.

Cantonné à un rôle de remplaçant, Serero refuse de rejoindre le lieu de regroupement s'il ne reçoit pas de garanties concernant son temps de jeu.

"La sélection n'est pas un endroit où nous pouvons garantir des places", a réagi Baxter lorsqu'il a été interrogé sur l'attitude de l'international sud-africain.

"S'il ne considère pas que c'est un honneur d'être appelé au camp de l'équipe nationale, il peut aussi bien rester là où il est. Je ne sais pas si sa sélection sera permanente ou pas. C'est une honte pour ses coéquipiers qui travaillent dur pour battre le Sénégal... " a commenté le technicien britannique.

Concernant le match contre le Sénégal, le sélectionneur des Bafana Bafana assure qu'il n'y aura pas de plan anti-Sadio Mané, l'attaquant sénégalais devenu apte pour la rencontre de vendredi, après avoir déclaré forfait pour les deux matchs à cause d'une blessure, début octobre.

"Nous aurons un plan pour gagner le match de vendredi, avant de nous projeter sur celui de mardi", a dit Stuart Baxter.

Avec ou sans un plan anti-Sadio Mané, Baxter a annoncé la présence du psychologue Martin Scheepers aux côtés du staff technique et des joueurs de l'Afrique du Sud.

Avant la victoire (3-1) contre le Burkina Faso, le mois dernier, Baxter avait fait appel au psychologue, qui avait donné à ses joueurs un discours d'encouragement, à la suite des défaites consécutives, face au Cap-Vert, rappelle la presse sud-africaine.

"Martin [Scheepers] reviendra et fera exactement la même chose, comme lors du match contre le Burkina Faso", a assuré Baxter.

"Il sera avec les entraîneurs, mercredi et jeudi. Il aura une heure pour faire des trucs avec les joueurs", a ajouté le sélectionneur des Bafana Bafana, en parlant du psychologue.

Au dernier rang du groupe D avec 4 points, l'Afrique du Sud doit gagner ses deux matchs contre le Sénégal (8 points) pour se qualifier à la phase finale de la Coupe du monde 2018.

Les deux autres sélections du groupe, le Burkina Faso (6 points) et le Cap-Vert (6 points-2), joueront le 14 novembre leur dernier match.

Toutes les quatre équipes ont encore les chances de se qualifier à la Coupe du monde 2018 prévue en Russie.

Sénégal

Descente implacable aux enfers de Michael Reza Pacha, les masques tombent

Confidentiel Afrique qui suit en exclusivité de très près voilà plusieurs mois l'affaire… Plus »

Copyright © 2017 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.