7 Novembre 2017

Burkina Faso: Agriculture irriguée - Booster le secteur agricole à travers la maîtrise de l'eau

Le ministère de l'Agriculture et des Aménagements hydrauliques a organisé un atelier de validation d'une étude pour la mise en place d'un appui budgétaire sous-sectoriel dans le domaine de l'agriculture irriguée, le vendredi 27 octobre à Ouagadougou.

L'agriculture irriguée est un facteur essentiel de résilience climatique et de la croissance économique au Burkina. C'est ce qui est ressorti d'un atelier organisé sous le thème : « L'étude sur la mise en place d'un appui budgétaire sous-sectoriel dans le domaine de l'agriculture irriguée au Burkina Faso », le vendredi 27 octobre à Ouagadougou. Selon le représentant du Secrétaire général (SG) du ministère de l'Agriculture et des Aménagements hydrauliques, Brama Barro, il est envisagé un certain nombre d'études au nombre desquelles, figure celle relative à la mise en place d'un appui budgétaire sous-sectoriel dans le domaine de l'agriculture irriguée au Burkina Faso.

« C'est dans ce sens que le présent atelier est organisé pour échanger et partager les expériences autour des résultats de l'étude entre les acteurs impliqués dans les domaines du financement de l'agriculture et particulièrement de l'appui budgétaire sous-sectoriel dans notre pays », a-t-il laissé entendre.

Pour M. Barro, la volonté de moderniser et de booster le secteur agricole, à travers la maîtrise de l'eau agricole au Sahel, a conduit six (6) Etats dont le Burkina Faso au lancement en octobre 2013 à Dakar, d'une initiative dénommée « Initiative pour l'irrigation au Sahel ».

L'opérationnalisation de cette initiative a conduit à la préparation du Projet d'appui régional à l'initiative pour l'irrigation au Sahel (PARIIS), a-t-il dit. Pour lui, l'objectif de ce projet c'est d'améliorer la capacité des parties prenantes à développer, gérer l'irrigation et d'accroître les superficies irriguées en suivant une approche régionale basée sur les solutions dans six pays du Sahel : le Burkina, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et le Tchad.

Il a confirmé que c'est depuis le début de l'année 2016, que le PARIIS est entré dans sa phase de préparation active, grâce à un fonds de préparation octroyé par la Banque mondiale, aux pays concernés afin de conduire efficacement le processus de formulation du PARIIS-BF. M. Barro a souligné que l'atelier vise trois objectifs spécifiques. Il s'agit d'apprécier l'analyse de la situation de mise en œuvre de l'approche- programme et des appuis budgétaires sectoriels dans le secteur rural en général, et dans le sous-secteur de l'agriculture irriguée en particulier, identifier les points majeurs des faiblesses, sur lesquels des mesures de réformes sont nécessaires pour créer les conditions favorables au succès du programme.

C'est également de statuer sur les mesures de réformes présentées sous forme de recommandations afin de les prendre en compte dans le processus global de préparation de la composante nationale du programme.

Burkina Faso

Le gouvernement va sanctionner les partis politiques non en règle

A la date du 23 octobre 2017, 148 partis et formations politiques ont été légalement reconnus… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.