8 Novembre 2017

Cameroun: An 35 du renouveau - La crise anglophone hante la célébration à Baham

La ville chef-lieu du département des Hauts Plateaux n'était pas en reste de la célébration ce Lundi, 06 Novembre 2017, du 35e anniversaire de l'accession à la magistrature suprême du président Paul Biya. Militants, militantes et sympathisants du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais, vêtus aux couleurs du parti des flammes ardentes, ont investi le centre multifonctionnel et de promotion des jeunes de Baham, théâtre de la manifestation, très tôt ce 06 Novembre, à l'effet de célébrer l'homme du renouveau.

Au rang des mérites du président Biya, ventés par ses camarades du parti à Baham, l'on retient particulièrement que le président du Rdpc, et par ailleurs président de la République est le chantre de la paix et du travail pour le développement harmonieux de l'idéal commun qu'est le Cameroun.

Tous les orateurs du jour ont magnifié cette qualité, en saluant son pragmatisme dans la gestion de la crise dite anglophone qui met en péril la vie des citoyens dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, marquée par les revendications sécessionnistes ; la gestion de la guerre asymétrique dans l'Extrême-nord contre Boko Haram, l'assistance aux victimes et collatéraux de la catastrophe d'Eséka du 21 Octobre 2016 qui avait couté la vie à une centaine de personnes, la création récemment de la commission du bilinguisme et du multiculturalisme pour asseoir les valeurs culturelles et linguistiques du Cameroun.

Un autre sujet évoqué abondamment au cours de la célébration c'est la culture de l'esprit camerounais « qui se caractérise par une identité camerounaise forte, marquée par la prise de conscience individuelle et collective, sans cesse renforcée, d'appartenir à la nation camerounaise, unique au monde par l'étendue de sa diversité, tant humaine, culturelle, historique, qui constitue la plus grande richesse et le principal atout de notre pays », tel qu'a souligné dans son exposé, l'hon Dr Fotso Fostine, pour expliquer dans le fond, le thème de cette célébration, à savoir :

« Contribuons ensemble au renforcement de l'esprit camerounais pour la consolidation de l'unité et de l'intégrité nationales et de la paix ». C'est après cet exposé qu'elle fera venir sa fanfare (qu'elle a d'ailleurs joué avant et après la cérémonie) pour chanter en cœur « Joyeux anniversaire monsieur le Président ».

Les vieux démons de la division persistent, le MRC se frotte les mains !

Le département des Hauts Plateaux et singulièrement Bahama une particularité remarquable sur le plan politique. C'est le village natal du Pr Kamto, président national d'une nouvelle force politique qu'on ne présente plus.Cette force qui avait challengé le Rdpc aux dernières consultations électorales, en enregistrant un score effroyable. Ça s'était joué sur les moindres détails entre ces deux formations politiques.Pour prétendre donc garder la main à Baham, le Rdpc a obligation de resserrer ses rangs.

C'est pourquoi chaque occasion comme le 06 Novembre constitue le baromètre d'évaluation en termes de mobilisation. Mais seulement, ce qui pourra détruire davantage le Rdpc à Baham c'est l'hypocrisie et les guerres intestines. Pour la seule célébration du 06 Novembre, l'on est passé à un doigt d'une rixe entre les élites. Il se trouve que l'homme d'affaires et président de Fovu de Baham, Dieudonné Kamdem (qui a indirectement tancé le préfet pour son retard), a annoncé dans son discours, la donation de 500 000Fcfa pour ajouter les frais de transport des militants.

Ce qui est incongru quant on sait qu'il fait parti de la commission d'organisation en sa qualité d'élite, mais aura choisi se donner en spectacle en public au lieu de déposer cet argent pendant la réunion d'organisation. Pour sa part, l'hon Fotso Fostine qui aura formé des jeunes dans le cadre de ses activités parlementaires, avait choisi ces moments pour leur remettre des attestations.

Des jeunes, une cinquantaine, habillés en t-shirts vert-rouge-jaune. Ce qu'elle considère comme « cadeau spécial d'anniversaire » au chef de l'Etat qui prône le travail et la formation des jeunes.Toute chose qui n'a pas été du goût de l'homme d'affaires qui estime que cette dernière se mesure à lui. Et du coup un clash inutile.

Et c'est tant mieux pour le Pr Kamto et son parti qui peut se frotter les mains et prier le ciel que ce désordre se pérennise

Cameroun

spectaculaire incendie à l'Assemblée nationale à Yaoundé

Un grave incendie a ravagé une bonne partie de l'Assemblée nationale camerounaise, dans la nuit de jeudi… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.