9 Novembre 2017

Cameroun: 103 employés licenciés à la société Stecy

Ce mardi 7 novembre 2017 vers 12h, des véhicules de la brigade de gendarmerie de Nlongkak et du commissariat central N1 de la ville de Yaoundé sont stationnés à l'entrée de la société de Transport des équipements collectifs de Yaoundé (Stecy).

Les policiers et gendarmes empêchent tout attroupement devant l'entrée principale de de cette société de transport urbain, dont les locaux sont situés à Bata Nlongkak. Plusieurs jeunes hommes et femmes en colère sont visibles font des va et vient.

Ces jeunes âgés entre 25 et 40 ans, sont désormais ex-employés de cette société de transport urbain de masse, désormais licenciés. Ils sont venus ce 7 novembre rencontrer le directeur général de l'entreprise pour qu'ils puissent avoir les clarifications sur le paiement de leur droit de licenciement.

C'est dans le souci d'empêcher tout risque de trouble à l'ordre public que les responsables de cette entreprise ont fait appel aux forces de l'ordre« Nous avons été licenciés depuis le 30 septembre dernier. Les raisons de notre mise à l'écart n'ont pas été évoquées. Nous n'avons reçu aucune lettre à ce sujet.

Le 30 septembre dernier, nous sommes arrivés au lieu de service et on nous a demandé de remettre les badges. Lorsque nous avons remis nos badges, on nous a fait comprendre que nous n'étions plus les employés de la société Stecy.

Nous sommes venus pour rencontrer le directeur afin qu'il nous paye nos droits de licenciement et le salaire du mois de septembre que nous n'avons pas reçu », explique Manga, un ex-employé de Stecy.

Les employés licenciés sont en majorité constitués d'agents commerciaux. Tout serait parti d'une lettre que ces employés auraient adressé au directeur général, lettre dans laquelle ils se plaignaient du fait que la totalité des salaires n'étaient pas payés lorsqu'il partait toucher.

« Nous avons écrit au directeur pour nous plaindre du fait que lorsqu'on signait nos contrats à durée déterminée de trois mois en en juin 2017, il était mentionné qu'on devait percevoir un salaire de base de 40.000FCfa, plus 30.000F de frais de transport et 15.000 F comme frais de ration. Le total faisait 8500F.Cfa.

Mais lorsque nous allions toucher à la banque, on nous payait entre 60.000 et 70.000F.Cfa. Deux du fait qu'il n'y avait pas une date précise où nos salaires étaient payés effectivement comme cela étaient mentionnés dans nos contrats.

Hier 8 novembre les chauffeurs de Stecy ont manifesté pour réclamer le paiement de le prime de rendement durant toute la matinée. C'est aux environs de 12h que la situation est revenue à la normale. L'entreprise Stecy a lancé ses activités depuis février 2017.

Difficile pour le reporter de rencontrer le directeur de Stecy hier, car nous avons été informés à la guérite que le patron n'était pas là.

Cameroun

spectaculaire incendie à l'Assemblée nationale à Yaoundé

Un grave incendie a ravagé une bonne partie de l'Assemblée nationale camerounaise, dans la nuit de jeudi… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.