9 Novembre 2017

Cameroun: Martin Camus Douala - L'argent du Comité de normalisation...

analyse

Aujourd'hui, je veux vous parler de l'argent du Comité de normalisation. Avant son arrivée, on a annoncé les comptes de la Fecafoot bloqués. Ce qui est vrai, du moins dans certaines banques. Personne depuis n'en parle, personne ne pose des questions sur l'origine de l'argent qu'utilise le comité.

J'ai plutôt lu des énormités sur une gabegie imaginaire de Me Happi. Voici donc la vérité. En les nommant à la normalisation, la Fifa qui a forcément retenu toutes les leçons de la précédente, a décidé de payer le Comité depuis Zurich.

C'est à dire, la Fifa considère que Me Happi et ses hommes sont en mission pour la Fifa et les caisses de la Fecafoot mises à l'écart de leur fonctionnement.

La Fifa a donné au Comité de normalisation, les pouvoirs les plus larges pour réorganiser et restructurer la Fecafoot, jusqu'au personnel de la Fecafoot, à la charge de ses frais payés depuis Zurich.

Pourquoi personne n'en parle? Eh bien les audits et les contrôles de gestion seront une patate chaude de l'exécutif qui sera mis en place.

L'actuel Comité de normalisation a décidé de refaire les textes sur la base des sentences arbitrales rendues par les différentes juridictions depuis que la bataille a commencé.

Qui est donc pressé et pourquoi? Vous avez demandez les élections justes et transparentes, on y arrive. Personne n'aura le droit de chialer. Préparez juste vos troupes.

Cameroun

spectaculaire incendie à l'Assemblée nationale à Yaoundé

Un grave incendie a ravagé une bonne partie de l'Assemblée nationale camerounaise, dans la nuit de jeudi… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.