8 Novembre 2017

Centrafrique: Investissements - Le pays dévoile ses charmes

Bangui abrite depuis hier un Forum d'affaires de deux jours à l'effet de promouvoir les richesses du pays et nouer des contacts avec les investisseurs étrangers.

Il n'y a pas que l'instabilité en RCA. Le pays de Faustin Archange Touadéra regorge aussi d'importants atouts économiques pouvant faire courir les investisseurs. Tel est le sens à donner au Forum des investisseurs ouvert hier et qui s'achève ce jour à Bangui.

Pour les autorités centrafricaines, ce rendez-vous constitue une occasion de promouvoir les richesses de ce vaste pays d'Afrique centrale auprès des investisseurs mondiaux et susciter leur intérêt.

Parmi les secteurs les plus susceptibles d'attirer les investisseurs, figurent en bonne place l'agriculture et l'élevage, les forêts, les mines, les transports, les infrastructures, les industries et les services qui regorgent d'importantes opportunités d'affaires.

Organisé par le gouvernement centrafricain avec le soutien des partenaires, ce Forum auquel prennent part plus de 250 investisseurs nationaux et internationaux, a pour ambition d'identifier et de saisir les opportunités d'affaires, de nouer des partenariats avec les opérateurs économiques nationaux.

Pour Robert Ngoki, président de la Chambre de commerce, de l'industrie, des mines et de l'artisanat, cette rencontre est l'occasion idoine pour certains opérateurs économiques locaux ayant perdu leur fonds de commerce durant la guerre de pouvoir nouer des partenariats avec des investisseurs étrangers et se relancer.

Car, sur les seize préfectures que compte le pays, seules trois, Lobaye, Mambéré-Kadéï et Sangha-Mbaéré, sont sous le contrôle de l'administration centrale. Alors que le reste du pays est toujours sous l'emprise de rebelles qui continuent de piller d'innombrables ressources.

Pour rendre agréable le séjour des participants à cette rencontre, des dispositions particulières ont été prises en matière de sécurité, d'accueil, de délivrance de visas et de mobilité à travers la capitale centrafricaine, à en croire un communiqué de Côme Hassan, ministre du Commerce et de l'Industrie.

Centrafrique

Le ministre de la Justice suspecté d'ingérence dans la Cour pénale spéciale

Les relations entre le gouvernement centrafricain et la communauté internationale sont au plus mal depuis deux… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.