8 Novembre 2017

Madagascar: Énergie - Fin de calvaire pour Antananarivo

La centrale thermique d'Aksaf Power permet à la Jirama de bénéficier d'une puissance supplémentaire de 60 mégawatts. Son inauguration était effectuée, hier.

Le délestage ne serait plus qu'un mauvais souvenir. Le réseau interconnecté d'Antananarivo vient de bénéficier d'une puissance supplémentaire. La centrale thermique d'Aksaf Power lui permet d'obtenir 60 mégawatts supplémentaires afin de répondre aux besoins croissants en énergie de la population locale. Cette centrale, fonctionnant avec de l'huile lourde, située sur le site d'Ambohimanambola, vient d'être inaugurée par le Président Hery Rajaonarimampianina, quelques membres du gouvernement et des cadres dirigeants de cette société énergétique, hier.

Le déploiement de cette centrale présente des avantages intéressants pour la Jirama, avec la hausse de l'offre disponible et la réduction des dépenses pour l'achat de carburant. D'après les informations recueillies sur place, les dépenses en carburant peuvent maintenant être réduites de moitié grâce à l'utilisation de fuel lourd. Le choix de cette technologie n'est pas fortuit. Il relève du programme du gouvernement en vue de redresser la compagnie nationale de distribution de l'eau et de l'électricité pour ne plus être dépendant des subventions étatiques.

Surplus

D'après le Chef d'État, l'enveloppe allouée à la Jirama sera aussi réduite de moitié pour l'année prochaine. Elle passera de 450 milliards ariary à 209 milliards ariary.

Désormais, la Jirama se dote d'une arme très puissante pour faire face au problème d'alimentation en électricité. À elle seule, cette centrale produit 14% de la capacité totale installée à Madagascar, soit 24% de l'électricité consommée dans toute l'île. Énorme. Et avec les puissances disponibles actuellement, on peut s'attendre à un surplus de production. « Depuis le mois de février, le délestage n'existe plus. Ces différents projets ne font que renforcer les puissances disponibles pour le réseau de la Jirama», a souligné Lantoniaina Rasoloelison, ministre de l'Eau, de l'énergie et des hydrocarbures, hier, en marge de cette inauguration.

Ainsi, quoi qu'il arrive à Andekaleka avec les problèmes d'étiage, de changement climatique ou autre tracasserie handicapant la production au niveau de cette centrale hydroélectrique, l'alimentation en électricité ne devrait plus connaître de problème majeur. À moins que des gens mal intentionnés fassent des actes de sabotage, comme certains ont eu l'habitude de le faire sur la route digue à Antananarivo.

« L'Aksaf Power fournit non seulement de l'électricité, mais s'investit également dans la réalisation d'objectifs économiques sur le long terme, tout en étant engagé dans sa responsabilité sociale et environnementale », a déclaré Cünyet Uygun, président directeur général d'Aksaf Power, lors de cette journée d'inauguration. C'est d'ailleurs le plus grand investissement turc dans la Grande île.

Le projet a démarré en septembre 2016, avec la création de la société Aksaf, issue des investissements entre la société turque Aksa Energy et AF Power de l'île Maurice. La toute nouvelle société a conclu un accord avec la Jirama pour la construction de la centrale. Les travaux ont débuté en novembre 2016. L'entreprise a déployé tous les moyens disponibles pour accélérer la réalisation de ce projet, notamment, avec l'importation d'équipements divers. Les travaux de construction ont débuté en novembre 2016. La production d'électricité a déjà commencé dès le mois de juillet, soit sept mois après.

Madagascar

Madagascar et l'Afrique

Les Maures sont blancs, «bidan», les Africains sont noirs, «sudan». Il y a un réel… Plus »

Copyright © 2017 L'Express de Madagascar. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.