9 Novembre 2017

Cameroun: La nationalité camerounaise en danger

En effet lors du lancement du nouveau processus de délivrance de la carte nationale d'identité, avec de surcroît un nouvel opérateur, il avait été annoncé à grands frais, que la nouvelle carte serait plus sécurisée voire entièrement, complètement et radicalement préservée de toute magouille.

Hélas, l'actualité récente de la lutte contre le terrorisme et la grande criminalité internationale sur notre territoire, apporte amplement des preuves contraires. Il y avait d'abord cette histoire du commissariat du 15ème arrondissement de Yaoundé, où un commissaire de police délivrait contre forte rétribution, des cartes à des ressortissants des pays des Grands Lacs. Voici que nos braves soldats en opération sur le front de l'extrême nord, mettent la main sr un grand chef terroriste portant une carte nationale d'identité camerounaise.

En tout état de cause, la Commission souhaiterait, non seulement que des mesures additionnelles plus rigoureuses soient édictées, mais par ailleurs, que les auteurs de cette trahison nationale soient présentées à la presse.

Nous relevons enfin, que cet événement montre à quel point, l'éthique a foutu le camp dans de larges secteurs de notre société où dorénavant, des agents de l'Etat sont disposés à vendre le drapeau du pays et à sacrifier tous ses emblèmes, dans leur quête d'enrichissement illégal.

Vous réitérant sa sincère considération, la Commission vous exprime son indéfectible soutien citoyen dans l'entreprise de modernisation et d'équipement de notre police que vous avez engagée./.

Cameroun

La crise anglophone s'invite à l'assemblée Nationale - Les travaux suspendus

Pour le député issu de cette région en proie aux velléités sécessionnistes, il… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.