9 Novembre 2017

Cameroun: Catastrophe ferroviaire du 21 octobre 2016 - Le procès s'ouvre à Eseka.

Photo: Rfi
Accident de train à Eseka au Cameroun

Le comifer

Le comité interministériel des infrastructures ferroviaires tenu le 12 octobre dernier au ministère des transports s'était penché essentiellement sur la catastrophe ferroviaire du 21 octobre 2016 à Eseka. La priorité était à la restructuration ferroviaire et à l'état d'avancement des indemnisations des victimes de la catastrophe.

Les chiffres

Bien plus, dans le cadre du processus d'indemnisation une équipe de 20 experts, medecins et conseils est immobilisée. Au 1er octobre 2017, 1200 dossiers sont enregistrés. Dont 581 dossiers de personnes blessées ayant perçu des avances de fonds pour les préjudices sociaux. 711 indemnisations définitives enregistrées.

Sur 332 blessés évalués, 253 rapports d'évaluation définitifs ont été rendus par le médecin. 205 dossiers portant sur le processus d'homologation ont été introduits. Concernant les personnes décédées, ont été ouverts avec des accords de propositions d'indemnisation pour 36 victimes dont 23 homologués.

Le procès.

Sur ces entrefaites, le procès dans l'affaire du train 152, relative à la catastrophe ferroviaire du 21 octobre 2016, s'est ouvert effectivement hier au tribunal de grande instance d'Eséka.

Vanderbon Didier Germain, ancien directeur général de la Camrail, Timbou Pierre, Nlend Carice W., Gaïbaï Dieudonné, Nyake Makake et la société Camrail sont face à plusieurs chefs d'accusation : activités dangereuses, homicide et blessures involontaires. Les accusations sont portées par le « ministère public, Kenfack Lekomo et autres, des victimes décédées, Bibi Ndzomo Rosalie et autres victimes blessées ». Camrail représentée par son ancien directeur général a plaidé non coupable.

En savoir plus

Drame d'Eseka - Les responsables présumés face à la justice

Le procès des responsables présumés de la catastrophe ferroviaire d'Eseka, en octobre 2016, s'est… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.