9 Novembre 2017

Congo-Brazzaville: L'ouvrage « Mali, au-delà du Jihad », présenté à l'IFC

De passage au Congo Brazzaville, le reporter indépendant François Xavier Freland a animé, le 8 novembre à l'Institut français du Congo, à la demande de la directrice déléguée, dudit institut, Marie Audigier, une conférence de presse sur son roman « Mali, au-delà du Jihad », dans lequel il parle de ses souvenirs vécus dans ce pays entre 2002 et 2017.

L'auteur livre, dans son roman paru aux éditions Anomosa 2017, son regard subjectif et amoureux d'un pays plongé dans une longue crise politique, institutionnelle et sécuritaire.

« Mali, au-delà du Jihad » est un livre dans lequel François raconte ses souvenirs, ses impressions sur le Mali, un pays qu'il a fréquenté. Il y relate en même temps les racines du mal qui détruisent ce pays et sa brûlante actualité.

« J'ai découvert ce pays dès 2002, pour une enquête sur une femme qui avait vécu à l'époque coloniale et qui avait, d'ailleurs, œuvré pour la liberté des femmes. Je suis tombé amoureux de ce pays, parce que c'est un pays de douceur.

Les Maliens sortaient à Bamako, le soir, dans les maquis. Il n'y avait de voile, nulle part. Mais, quand vous vous y retournez aujourd'hui, vous constatez que ce n'est plus du tout le même pays. L'Islam radical a repris et continue de s'implanter, pas seulement au nord, même à Bamako », a-t-il expliqué.

Et de poursuivre: « J'arrive dans l'une des villes du Mali, je trouve alors des gens adorables, très gentils et pleins de culture.

A cette époque, Il n'y avait ni discrimination, ni agressivité. C'est un coin où je me sens très bien, un pays paisible. Je ne savais pas que, dans dix ans, il ferait l'objet d'une occupation djihadiste terrifiante ».

Dans ce livre de 424 pages, François Xavier parle également du jihad et de la montée de l'islamisme radical au Mali, un pays réputé pour son Islam tolérant, il y a une dizaine d'années. Il explique aussi la façon dont une partie des rebelles Touaregs a basculé dans le djihadisme ces dix dernières années.

L'offensive des djihadistes et des groupes Touaregs vers le sud Mali et la contre-attaque franco-malienne, la situation est loin d'être résolue.

Le pays reste pratiquement divisé en deux : une zone administrée au sud, tandis que le nord est marqué par des tensions et par la défaillance de l'Etat, qui n'arrive pas à développer le pays.

« L'Etat a beaucoup de projets, mais n'arrive pas à les concrétiser au nord du pays. Les djihadistes y frappent tellement que le développement n'y arrive pas », a-t-il indiqué.

François-Xavier Freland est un reporter indépendant pour plusieurs médias. Il a été le correspondant de France 24 et Radio France de janvier 2007 à fin 2008, ex-correspondant RFI et TV5 au Venezuela, Jeune Afrique, France Inter et TV5 Monde. Il couvre essentiellement l'Afrique de l'ouest et l'Amérique latine.

Il est auteur de plusieurs ouvrages :"Générations Beurs", "L'Africaine blanche", "Saisir l'immatériel", "Qui veut la peau d'Hugo Chavez" ? Le journaliste a réalisé près d'une centaine de reportages, dont plusieurs sur le terrorisme et la réalité touarègue au cœur du Sahara.

Ce livre sera disponible à la Fnac de Brazzaville en décembre prochain.

Congo-Brazzaville

Calendrier des Diables rouges et des Congolais de la diaspora en Europe des 17, 18, 19 et 20 novembre

De retour en clubs, après la trêve internationale, les Diables rouges retrouvent les terrains domestiques. Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.