9 Novembre 2017

Burkina Faso: Construction d'une fibre optique entre Fada'Gourma et Porga (Bénin) - Le Comité de gestion de Kourou/Koalou donne son feu vert

Le Comité mixte de gestion concertée de la zone de Kourou/Koalou (COMGEC-K), a acté son accord pour la construction d'une fibre optique reliant Fada N'Gourma et Porga au Bénin. C'était à l'issue de sa première session extraordinaire, tenue le mardi 7 novembre 2017 à Fada N'Gourma.

La facilitation de la communication via l'infrastructure de la large bande est l'un des objectifs communs des politiques, décidés à promouvoir l'intégration sous régionale. C'est ainsi que, grâce au soutien financier de la Banque mondiale à travers le Projet régional d'infrastructures de communication en Afrique de l'Ouest (PRICAO), le Burkina Faso ambitionne de construire une fibre optique d'une longueur de 180 km sur la Route nationale n° 16 (RN16), reliant Fada N'Gourma et Porga au Bénin, en passant par Pama et la zone litigieuse de Kourou/Koalou, seul chaînon manquant de son interconnexion avec ses pays voisins.

Soucieux de la réussite du projet et de la sécurité des investissements, le Burkina Faso, sur conseil de la Banque mondiale, a jugé bon de requérir, au préalable, l'avis du Comité mixte de gestion concertée de la zone de Kourou/Koalou (COMGEC-K), d'où la tenue de la première session extraordinaire de l'instance, le mardi 7 novembre 2017 à Fada N'Gourma, chef-lieu de la région de l'Est. Après 11 heures d'échanges parfois houleux et alternés de huis clos jusqu' au petit matin du mercredi 8 novembre, les membres du COMGEC-K ont, à l'unanimité, reconnu la pertinence du projet et, de ce fait, ont émis un avis favorable à sa réalisation. En outre, les deux délégations burkinabè et béninoise, conduites respectivement par le gouverneur de la Région de l'Est, le Colonel Ousmane Traoré et Mme le préfet du département de l'Atacora, Déré Lydie M.

Chabi Nah, ont convenu de soumettre la question de la sécurisation des investissements au cadre de concertation ministériel. Par ailleurs, la session a chargé le COMGEC-K de la définition d'un mécanisme devant faciliter la mise en œuvre des travaux, à travers la cellule d'observation et de suivi qui pourrait, à cet effet, faire appel à des personnes- ressources. Ce mécanisme, s'il est adopté, doit prévaloir quel que soit le verdict de la Cour internationale de justice (CIJ), ainsi en ont décidé les parties prenantes. La réalisation du projet, selon le Colonel Ousmane Traoré, permettra de réduire le coût de la connectivité régionale et internationale et d'en améliorer la qualité en facilitant la connexion de tous les pays de l'Afrique de l'Ouest à l'infrastructure mondiale, large bande en fibre optique.

« L'investissement va générer des externalités de réseau entre le Burkina Faso et le Bénin », a-t-il ajouté. Tout en saluant la démarche de la partie burkinabè qui a eu le réflexe de consulter, au préalable, le COMGEC-K, Déré Lydie M. Chabi Nah, a plaidé pour le renforcement de la paix, la cohésion sociale et l'esprit du vivre- ensemble à travers des initiatives à entreprendre de part et d'autre.

Burkina Faso

Rien n'a filtré de la comparution de l'ex-ministre Bassolé

Au Burkina Faso, le général Djibrill Bassolé a passé plus de sept heures, ce jeudi, au… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.