9 Novembre 2017

Burkina Faso: Audience à l'Assemblée nationale - Echanges sur les résolutions de la 71e session de l'UPA

Le président de l'Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, s'est entretenu, le jeudi 9 novembre 2017 à Ouagadougou, avec une délégation de l'Union parlementaire africaine (UPA), conduite par son premier responsable, Cipriano Cassama.

Depuis le 6 novembre 2017, des responsables de parlements membres de l'Union parlementaire africaine (UPA) séjournent à Ouagadougou, à la faveur de la tenue de deux rencontres de la structure, à savoir la 71e session du comité exécutif et la 40e conférence. Hier jeudi 9 novembre 2017, ils ont été reçus en audience par le président de l'Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, « très actif » et « compétent » aux yeux du premier responsable de l'UPA, Cipriano Cassama. « Nous avons échangé sur les résolutions et recommandations de la 71e session du comité de l'UPA clôturée, hier. Nous avons évoqué les défis de développement auxquels les parlementaires sont confrontés dans nos différents pays », a confié celui-ci à l'issue de l'audience.

Il a ajouté : « Nous avons aussi abordé l'ouverture ce jour (Ndlr : jeudi 9 novembre 2017) de la 40e conférence de l'UPA, qui tournera autour de huit points nécessaires au bien-être des populations. L'Afrique est confrontée de nos jours à des problèmes de sècheresse avec une baisse de la production agricole, et au terrorisme face auxquels nos chefs d'Etat et de gouvernement s'organisent ». A l'entendre, l'UPA, organisation régionale très importante comprenant 45 parlements, s'intéresse aux questions liées au développement du continent.

« Nous nous préoccupons du bien-être des populations, de la cohésion sociale, de la paix et de la stabilité de nos Etats. Le défi majeur, c'est de préserver la souveraineté et l'Etat de droit dans les pays africains », a-t-il argué. Pour lui, la 40e conférence de l'UPA va permettre de donner des orientations à tous les pays. « Le président du Faso a souhaité que toutes les recommandations issues de notre rencontre soient communiquées aux différents chefs de gouvernement », a conclu M. Cassama, tout en insistant sur la poursuite de la coopération institutionnelle entre les différents parlements africains.

Burkina Faso

19 ans après, l'espoir renaît quant à l'affaire Norbert Zongo

Cela fait dix-neuf ans que le journaliste burkinabè Norbert Zongo, directeur de L'Indépendant, a… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.