9 Novembre 2017

Congo-Brazzaville: Recherche scientifique - L'éclosion des activités commande la mutualisation des moyens entre les organismes

Dans le cadre de la journée mondiale de la science, célébrée le 10 novembre, le ministre de la Recherche scientifique et de l'innovation technologique, Martin Parfait Aimé Coussoud Mavoungou, a évoqué dans une adresse la nécessité de mutualiser les moyens entre les structures de recherche et d'enseignement supérieur et les organismes bénéficiaires des résultats de la recherche, en vue du développement du secteur.

La mutualisation des moyens devrait, selon le ministre Coussoud Mavoungou, permettre l'éclosion des activités scientifiques au Congo. Elle mettra à la disposition des chercheurs une plateforme commune de travail pour sensibiliser la population aux thématiques développées au niveau de la recherche et l'innovation.

« Cette solution qui s'offre à nous depuis notre indépendance, si elle est bien comprise, soutenue par des investissements conséquents pour créer des installations de recherche et des espaces de créativité, peut favoriser rapidement notre ingéniosité, transformer notre économie, garantir l'égalité et assurer un avenir durable pour tous », a déclaré le ministre de la Recherche scientifique.

La recherche scientifique est au cœur de développement socioéconomique. Elle constitue un secteur porteur en termes de création d'emplois et de la valeur ajoutée, d'apport de solutions aux différents problèmes auxquels la population fait face.

Dans le domaine de l'agriculture, la recherche agronomique a permis de produire des aliments de bétail et des semences performantes (boutures saines de manioc ; semences de soja, riz, arachide, haricot) qui ont été mises à la disposition des paysans et des unités agroindustrielles.

En matière de recherche forestière, les résultats ont conduit à la production des plants d'essences locales servant aux plantations forestières villageoises ou industrielles ; à la mise en évidence des impacts des activités d'orpaillage sur la destruction des écosystèmes forestiers nationaux ; à la caractérisation de la pollution des sols et des récoltes.

Les résultats de la recherche scientifique dans le secteur de la santé et d'autres sphères d'activités participent à l'amélioration des conditions de vie de la population, à la préservation de l'environnement et au développement socioéconomique.

« Les scientifiques congolais devront se considérer comme des artisans des mutations de la société et contribuer ainsi à un développement durable de notre pays », a lancé le ministre.

Le ministère de la Recherche scientifique et de l'innovation technologique compte neuf structures de recherche opérant dans les domaines des sciences exactes, naturelles, agronomiques, sociales, humaines, de la santé et de l'ingénierie.

« La science pour une meilleure entente et compréhension globale », c'est le thème de l'édition 2017 de la journée mondiale de la science. Dans l'optique de cette célébration, les chercheurs, inventeurs et innovateurs congolais présentent leurs œuvres au public à l'ex-Orostom, en plein cœur de Brazzaville. Les élèves, étudiants et autres observateurs auront à échanger avec ces derniers sur les résultats de leurs travaux.

Congo-Brazzaville

PABPS - Le budget 2018 fixé à plus de trois milliards FCFA

Au terme d'un conseil d'administration, tenu le 16 novembre dans la capitale, le budget exercice 2018 du port autonome… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.