10 Novembre 2017

Cameroun: CONAC - Aucun « directeur » arrêté

Le communiqué de presse du secrétaire permanent parvenu à notre Rédaction.

« Depuis la journée du 08 novembre 2017, des informations circulent dans certains médias et réseaux sociaux faisant état de l'arrestation d'un supposé « directeur anti-corruption de la région du Sud à Ebolowa », en possession d'une forte somme d'argent.

Le président de la Commission nationale anti-corruption tient à informer l'opinion publique que cette nouvelle est fausse. Elle a été montée avec des éléments recueillis sur Internet pour décrédibiliser les efforts de la lutte contre la corruption entrepris au Cameroun et ternir l'image des structures anti-corruption du pays et principalement celle de la CONAC. Dans les images qui circulent, l'argent contenu dans les valises est le fruit d'une saisine de la police fédérale du Brésil en septembre 2017, d'une somme de 16,4 millions de dollars.

De même, il importe de relever que la Commission anti-corruption n'a pas, depuis sa création, de démembrements dans les régions. Son siège et ses services se trouvent actuellement à Yaoundé, au palais des Congrès. Le président de la CONAC rassure le peuple camerounais que, sous l'impulsion permanente du chef de l'Etat, la CONAC continuera, dans ses missions de prévention, d'investigations et de coopération, d'œuvrer pour faire du Cameroun un pays où l'intégrité constituera une valeur capitale pour tout citoyen ». Yaoundé, le 09 novembre 2017 Pour le président et par délégation, le Secrétaire permanent (é) NGALLE EYOUM

Cameroun

spectaculaire incendie à l'Assemblée nationale à Yaoundé

Un grave incendie a ravagé une bonne partie de l'Assemblée nationale camerounaise, dans la nuit de jeudi… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.