10 Novembre 2017

Cote d'Ivoire: 39ème session de l'UNESCO - Kandia dévoile les attentes du gouvernement ivoirien

La 39ème session de l'Unesco, ouverte depuis le 30 octobre au cours de laquelle se tient la Conférence générale, s'achève le 14 novembre prochain. Mais pour le moment, l'heure est aux félicitations et aux perspectives du prochain mandat.

Le ministre ivoirien de l'Education nationale, de l'Enseignement technique et de la Formation Professionnelle, Kandia Camara, qui représente la Côte d'Ivoire à ces assises, a exprimé la reconnaissance du pays à Mme Irina Bokova pour le travail immense qu'elle a abattu pendant ses deux mandats (2009-2017) à la tête de l'UNESCO. La conférence géné

rale de l'Unesco réunit les 195 Etats membres de l'organisation, avec à la clé près de 200 ministres, notamment de l'Education et de la Culture. Ils doivent entériner dans la matinée du 10 novembre prochain, la nomination de Mme Audrey Azoulay au poste de directrice générale de l'Unesco. Le gouvernement ivoirien, par la voix du ministre Kandia Camara, n'a pas manqué de féliciter la nouvelle Dg de l'Unesco qui prendra fonction le 15 novembre 2017.

«  Je voudrais exprimer toute notre reconnaissance à Mme Irina Bokova et féliciter Mme Audrey Azouley qui vient d'être élue à la tête de notre organisation », a indiqué le ministre ivoirien de l'Education nationale, de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle.

Avant d'ajouter que le gouvernement ivoirien souhaite que la nouvelle directrice générale accorde la priorité à la Côte d'Ivoire et à l'Afrique. « Nous sommes un pays en voie de développement et nous aspirons à devenir émergents.

C'est pourquoi, nous avons décidé de donner la priorité à l'éducation et à la formation », a déclaré la première responsable du système éducatif ivoirien. « Nos attentes sont grandes et nombreuses : nous souhaitons que l'Unesco puisse poursuivre l'accompagnement qu'elle a toujours apporté à la Côte d'Ivoire.

Notamment la poursuite du programme post-conflit. En ce qui concerne le domaine de l'éducation, nous souhaitons également que le Programme d'appui au renforcement des capacités des instituteurs puisse se poursuivre à travers le projet UNESCO/CFIT », a-t-elle souligné. A ces attentes, le ministre de l'Education nationale en a ajouté d'autres.

Notamment le renforcement de l'appui de l'Unesco au bureau national de la Côte d'Ivoire et au programme d'alphabétisation. Les autres domaines tels l'environnement et les TIC ont fait aussi l'objet des préoccupations que la ministre Kandia Camara entend soumettre à Mme Audrey Azoulay.

Pour ce qui est du secteur des technologies de l'information et de la communication, le ministre a demandé à l'Unesco de tenir compte du programme de la Côte d'Ivoire, en l'accompagnant dans ce domaine pour faciliter la mise en œuvre de l'enseignement des TIC à l'école.

Cote d'Ivoire

L'ex-président burkinabè Compaoré sort de son silence

Réputé pour son flegme et observant un strict devoir de réserve depuis son exil en Côte… Plus »

Copyright © 2017 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.