9 Novembre 2017

Congo-Kinshasa: SOCODA - Verckys Kiamuangana réduit le coût de loyer mensuel à 2.000$US !

Les temps sont durs ! Il faut bien penser avant de dépenser. L'idéal reste l'intérêt des créateurs des œuvres de l'esprit auprès de qui la Société congolaise des droits d'auteurs et des droits voisins, (SOCODA) doit rendre compte

. Cette vision émane de Verckys KIAMUANGANA qui tient à tout prix à la couverture intégrale, à la viabilité de cette société et à la répartition équitable des droits d'auteurs des artistes en République démocratique du Congo.

Il est impérieux que le comité de gestion dote à la SOCODA d'un siège administratif afin de mieux faciliter l'attache aux agents de travailler dans les meilleures conditions pour remplir la mission de cette structure qui n'est autre que de percevoir et de repartir les droits d'auteurs.

C'est dans ce sens que Verckys KIAMUANGANA a procédé, le 8 novembre dernier, à l'inauguration du nouveau siège national de la SOCODA, qui est situé sur l'avenue Syndicat N°396 dans la commune de la Gombe.

Occupant le premier étage de cet immeuble, ce siège est composé de plusieurs bureaux repartis en deux blocs. « La SOCODA est heureuse de vous présenter son nouveau siège administratif.

Cette adresse va incessamment figurer sur différents documents officiels de la société ; en remplacement de l'ancienne», a déclaré le Président du Conseil d'administration de cette société des droits d'auteurs en RDC.

L'occasion était également propice pour Verckys KIAMUANGANA d'annoncer aux invités ainsi qu'aux ayants-droits (artistes), que la SOCODA possède déjà son propre siège.

Elle est actuellement propriétaire d'une parcelle qui sera présentée dans les jours qui viennent. «L'actuel siège que nous inaugurons à ce jour, n'est qu'une simple maison de passage.

Je vous avais promis de construire un immeuble propre à la SOCODA qui sera légué aux générations futures. Cette promesse sera réalisée», a-t-il révélé.

Deux (2) mille dollars est le montant que la société congolaise des droits d'auteurs va déverser comme loyer mensuel pour ce nouveau siège.

Le PCA a tenu à préciser, par ailleurs, les différents partenariats que la SOCODA s'est engagé avec le Ministère de la Culture et la Fédération des Entreprises du Congo (FEC).

Ceci permettra, explique-t-il, à cette coopérative de renforcer ses capacités de fonctionnement. Ce partenariat fera en sorte que la SOCODA quitte son statue de locataire pour celui du propriétaire au mieux des intérêts des créateurs des œuvres de l'esprit.

L'acquisition de ce nouveau siège a fait la joie des ayants-droits qui sont les artistes musiciens.

Pour sa part, le bassiste Gode LOFOMBO a salué ce geste de déménagement puisqu'il craignait que la SOCODA se retrouve sans siège avec beaucoup d'argent qu'elle dépensait pour le loyer auparavant.

«J'encourage le comité de gestion à doter la SOCODA de ses propres installations pour maximiser les droits d'auteurs», a-t-il lâché.

Rappelons que dans un passé récent, la SOCODA a été confrontée à plusieurs difficultés parce que l'ancien comité de gestion avait choisi un endroit qui coûtait le double de ce qu'on vient d'acquérir.

Ce qui est vrai, dans l'ex-siège situé sur l'avenue OMS toujours à Gombe, la structure payait 4.000 dollars par mois jusqu'à telle enseigne qu'elle a eu à accumuler des arriérés de plus 50.000 $.

Conséquence, le bailleur a été obligé de le déguerpir. C'était une humiliation pour cette société qui génère des millions en termes des recettes à travers le monde grâce aux créations prolifiques des artistes congolais, toutes disciplines confondues.

Congo-Kinshasa

Les chancelleries occidentales présentes dans le pays montent au créneau

Les chancelleries occidentales présentes en RDC (UE, Etats-Unis, Suisse, Canada) se disent « vivement… Plus »

Copyright © 2017 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.