10 Novembre 2017

Sénégal: Cérémonie officielle - Serigne Sidy Mokhtar Mbacké invite la classe politique au dialogue

La cérémonie officielle marquant la fin de la célébration de la 123e édition du Grand Magal de Touba a été une occasion pour le Khalife général des Mourides, par le biais de son porte-parole Serigne Bass Abdou Khadre, d'inciter les acteurs politiques au dialogue. Aussi a-t-il exhorté les familles religieuses du Sénégal à consolider l'unité et la cohésion qui a toujours régné dans la société.

La cérémonie officielle marquant la fin des programmes du Grand Magal de Touba, la 123e édition du genre, s'est déroulée hier, jeudi 9 novembre, sous la présidence du ministre de l'Intérieur et de la Sécurité publique, Aly Ngouille Ndiaye, en présence de nombreuses autorités étatiques ainsi que de l'opposition et d'ambassadeurs de différents pays au Sénégal. Les différentes familles religieuses et coutumières du Sénégal ont été également représentées.

Le Khalife général des Mouridies, Serigne Sidy Mokhtar Mbacké, par la voix de son porte-parole, Serigne Bass Abdou Khadre, a encore appelé la classe politique sénégalaise au dialogue. «Il faut savoir que c'est Dieu qui donne le pouvoir et sa fin dépend aussi de lui. Donc, il faut essayer de bien faire les choses. Vous qui faites de la politique et qui œuvrez pour le bien de ce pays, votre devoir est de privilégier le dialogue pour le bien de tous», lance-t-il.

Aussi exhorte-t-il les acteurs politiques à éviter d'adopter certaines attitudes qui peuvent mener vers la division. «Vous les hommes politiques, il faut éviter d'adopter des postures qui mènent vers la division. Le Khalifa trouve qu'il est important d'avoir un bon comportement envers autrui et soi-même pour diriger une communauté. Vous avez une mission d'intérêt général, au-delà de vos intérêts crypto personnels», rappelle-t-il aux hommes politiques de ce pays.

Au musulmans sénégalais, le Khalife demande de préserver l'unité et la cohésion qui a toujours régné au Sénégal afin d'éviter tout conflit pouvant entacher les relations entre les frères musulmans. Pour cela, Serigne Sidy Mokhtar Mbacké préconise un retour aux valeurs enseignées par les fondateurs des différentes familles religieuses de ce pays.

A la jeunesse, le guide religieux recommande le respect envers l'autre et le culte du savoir. «Pliez-vous aux enseignement de Cheikh Ahmadou Bamba. Privilégiez la recherche du savoir. Soyez responsables. Il ne faut pas se baser sur une personne pour réussir.»

Bilan de la police : 395 arrestations, plus de 10 kg de chanvre indien saisis

Le Directeur de la Sécurité Publique, Abdoulaye Diop, a fait face à la presse hier, jeudi 9 novembre, au terme de la cérémonie officielle marquant la fin de la 123e édition du Magal de Touba pour faire le bilan de la couverture sécuritaire de l'événement religieux par la Police nationale. 395 individus ont été arrêtés par les forces de police pour divers délits. Il s'agit, entre autres, du vol en réunion qui est a l'origine de 11 cas d'arrestations. 5 personnes ont été arrêtées pour détention et trafic de chanvre indien. La détention d'armes blanches a été reprochée à deux individus. Par ailleurs, les limiers ont aussi mis la main sur plus de10 kg de chanvre indien. 50 accidents ont été constatés dont deux mortels. 85 véhicules ont été mis en fourrière. 105 motos ont été immobilisées.

Dégradation des mœurs : Serigne Mountakha pour un retour à l'Islam

Le Premier Diawrine du Khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacké, appelle à un retour aux enseignements du Coran, bref aux valeurs de l'Islam. Le Coran est le seul repère. «L'Islam est une vérité absolue. Il est seul gage de salut. On ne doit pas négliger la religion. Il est le seul moyen nous permettant d'échapper aux difficultés du moment. La méconnaissance de Dieu et de Cheikh Ahmadou Bamba est la cause de tous les problèmes», a-t-il jugé.

Dialogue politique : L'Etat entame des négociations avec l'opposition

Des négociations entre l'Etat du Sénégal et les partis de l'opposition seront initiées dans les prochains jours, a annoncé le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité Publique, Aly Ngouille Ndiaye. La rencontre, vise à faire une évaluation des législatives passées et de préparer la présidentielle de 2019. Il s'agit, à travers ses négociations, de répondre ainsi à une doléance des autorités religieuses du pays dont Serigne Sidy Mokhtar Mbacké. A signaler qu'une forte délégation gouvernementale a représenté l'Etat du Sénégal. En plus du ministre de l'Intérieur et de la Sécurité Publique, Aly Ngouille Ndiaye, le ministre de l'Education nationale, Serigne Mbaye Thiam, celui de l'Environnement et du Développement durable, Mame Thierno Dieng, et le porte-parole du gouvernement Seydou Gueye, ont fait le déplacement à Touba, y compris des parlementaires.

Serigne Cheikh Abdou Lahat Mbacké Gaindé Fatma, Président de la commission culturelle et communication : «Le bilan du Magal est positif»

«Le bilan du Magal est positif. L'ensemble des activités qui ont été planifiées, le Collègue international sur le soufisme, la présentation de l'étude sur les impacts du Magal, ont été organisées. Le discours du porte-parole à la cérémonie officielle a été magistral. Il a appelé à un dialogue national. Il a également visité les vertus de Cheikh Ahmadou Bamba, en nous invitant à les suivre. Il a insisté sur le respect de la hiérarchie et de l'autorité et la solidarité dans la Umma Islamique. Cependant, des manquements existent. Malgré les investissements sur les problèmes d'eau, environ 600 millions de F Cfa, nous allons nous réunir avec la structure qui s'occupe de cela pour apporter une solution définitive.»

Décès au Magal de Touba : Le bilan passe à 45 morts

45 personnes ont perdu la vie lors du Magal de Touba, la 123e édition du genre, a annoncé le chef des Services opérations de la Brigade nationale des Sapeurs pompiers, le lieutenant Yatma Dieye. 129 accidents de la route ont été dénombrés. Ils ont fait 596 victimes dont les 564 ont été assistés par les Sapeurs pompiers. Ces accidents sont à l'origine de la plupart des pertes en vies humaines. Les éléments de la Brigade nationale des Sapeurs pompiers ont, au total, effectué 211 interventions dont les 11 sont relatives à des incendies.

Aly Ngouille Ndiaye «vend» Macky Sall aux mourides

Venu présider la cérémonie officielle de la 123e édition du Magal de Touba hier, jeudi 9 novembre, le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité publique, Aly Ngouille Ndiaye est revenu sur les réalisations du chef de l'Etat à Touba. Il s'agit presque d'un bilan des investissements dans des secteurs tels que l'eau, l'électricité, l'assainissement, entre autres investissements consentis à la cité religieuses depuis 2012.

Le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité Publique Aly Ngouille, a présidé hier, jeudi 9 novembre, la cérémonie officielle marquant la fin de la 123e édition du Magal de Touba. L'occasion a été pour lui, de rappeler les réalisations du Chef de l'Etat, Macky Sall et de son gouvernement dans la cité religieuse.

Le ministre de l'Intérieur, a dit que depuis l'avènement du chef de l'Etat à la magistrature suprême en 2012, un programme d'envergure est initié dans la cité religieuse afin d'améliorer les conditions de vie de ses habitants. Ainsi dit-il, des projets d'assainissement et de construction des routes ont été engagés. 2,70 milliards ont été injectés dans l'approvisionnement en eau de la cité. Un coût auquel vient s'ajouter 26 forages dont la réalisation est évalué à plusieurs milliards, selon le ministre.

9 milliards ont été investis dans le volet assainissement, a dit le ministre. Le programme des 10 villes, dont Touba fait partie, prévoit un investissement allant de 8 à 10 milliards de F Cfa, a-t-il ajouté. L'électrification de la ville a couté 2,9 milliards, rien que pour le Magal, souligné le ministre de l'Intérieur. Aly Ngouille Ndiaye ajoute, par ailleurs, que le président de la République a donné des instructions afin que les quartiers périphériques de Touba puissent avoir accès à l'eau. Le marché de Ngiranène, d'une capacité de 6000 places, sera construit prochainement.

Face à la famille de Serigne Touba et des dignitaires mourides, Aly Ngouille Ndiaye a fait le bilan des bourses familiales. Et indique-t-il, 115 milliards ont été déjà distribués. Et l'Etat du Sénégal prévoit une enveloppe de 40 milliards pour les 400 familles bénéficiaires de ces bourses familiales. Des efforts ont été faits dans l'agriculture. Un des résultats dans ce secteur, c'est la hausse de la production arachidière qui atteindra 1.000.000 de tonnes cette année, si l'on en croit toujours Aly Ngouille Ndiaye.

Dans son allocution le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité Publique a magnifié les bienfaits du Magal dans la vie des être humains. Il est l'occasion, dit-il, pour les musulmans de revisiter les fondements de leur religion et s'unir davantage. Le Magal contribue à la hausse du Produit intérieur brut (PIB) comme en atteste l'étude réalisée par le Comité d'organisation et l'Université Alioune Diop de Bambey. Il appelle, de ce fait, le secteur privé à développer des stratégies afin que Touba ne soit plus uniquement une ville à forte consommation, mais que le Magal soit une source de gagne-pain considérable.

Sénégal

Descente implacable aux enfers de Michael Reza Pacha, les masques tombent

Confidentiel Afrique qui suit en exclusivité de très près voilà plusieurs mois l'affaire… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.