10 Novembre 2017

Sénégal: Tennis-Open féminin de Dakar - 42 joueuses s'alignent dans le circuit dakarois

Dakar sera la place forte du tennis à l'occasion de la premiére édition du tournoi challenger féminin de Dakar qui se joue du 13 au 19 novembre prochain, sur les courts de tennis de l'olympique club de Dakar.

Son promoteur Daouda Ndiaye et Issa Mboup, président de la Fédération sénégalaise de Tennis ont fait le point sur l'état rassuré sur l'organisation de cette compétition de ce tournoi majeur qui enregistre une participation record de 50 joueuses issue de 29 nationalités.

Tout est désormais fin prêt pour la première Open de Dakar féminin qui se déroule du 13 au 19 novembre prochain sur les courts de tennis de l'olympique club de Dakar. Son promoteur Daouda Ndiaye et Issa Mboup, président de la Fédération sénégalaise de tennis ont rassuré hier, sur l'état de préparation de ce tournoi qui est une premiére dans l'agenda tennistique sénégalais.

La compétition damepasse cette année d'un tournoi « Futures » à celui de « challenger » avec une prize money de 25000 dollars. Le promoteur enregistre cette année la participation record puisqu'il passe de 26 à 42 joueuses inscrites et issues de 29 nationalités européenne et américaines. Outre les 20 grosses pointuures inscrites d'office dans le tableau finale, 22 autres se battront sur les courts de l'olympique club de Dakar pour décrocher les 8 places à l'issue du tournoi de qualification qui se déroule du samedi 11 au lundi 13 novembre. Le tableau de 32 joueuses sera complété par quatre autres joueuses qui bénéficieront d'un « wild card » décerné par l'organisateur.

Issa Mboup, président de la Fédération sénégalaise de Tennis qui se rejoui de la tenue d'un tel évenement au Sénégal à rassurer sur les efforts déployés pour que la compétition se déroule dans les meilleures conditions. Mais c'est aussi une occasion pour lui de dissiper toutes les doutes qui ont en un moment plané sur la tenue du tournoi qui a comme parrain le Général Mansour Seck, ancien Cemga et président d'honneur de la Fst.

Vers des matchs de « haute intensité »

Faisant le point de la préparation, le promoteur du tournoi et par ailleurs ancien numéro 1 du tennis sénégalais Daouda Ndiaye est toutefois à pied d'oeuvre pour l'accueil des délégations et surtout pour remplir le cahier de charge de la fédération internationale. En attendant l'arrivée de la Suissesse Conny Perrin, ancienne numéro 14 mondiale et tête de serie du tournoi, les délégations sont attendues à partir de ce vendredi à Dakar

« L'objectif, c'était d'accueillir un tournoi de grande envergure une fois par an au Sénégal, d'avoir le maximum de joueuses qui viendront montrer la beauté du tennis. Nous aurons des matchs qui seront de hautes intensités et nous souhaitons la participation des autorités du ministére des sports, du Cnoss », confie- t-il.

De l'action sociale pour la pouponniére de Mbour

Même s'il espére encore bouclé son budget estimé 17 millions à 17 millions de Fcfa, Daouda Ndiaye n'a pas manqué de rassurer que tous les engagements seront honorés pour faire de ce tournoi un succés et qui participera à offrir une visibilité au Sénégal.Daouda Ndiaye précise que le tournoi aura par ailleurs un aspect social avec un pourcentage qui sera dégagé sur les 40 dollars des frais de participation des joueuses, mais aussi de bouteilles d'eau qui seront mis à la disposition de la Pouponnière de Mbour.

Sénégal

Visite de l'ambassadeur américain dans le Saloum

Effectuant une visite d'imprégnation sur les réalisations américaines dans la région de… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.