10 Novembre 2017

Sénégal: Otroi de bourses aux nouveaux bacheliers des Parcelles Assainies - 7 millions F CFA par an pour aider les nécessiteux

L'autorité administrative de la mairie des Parcelles Assainies lève tout équivoque relatif à l'acquisition de bourses pour les nouveaux bacheliers. Ainsi précise Ekwalla Théo, directeur de cabinet (Dc) du maire des P.A:«Pour bénéficier de cette bourse, il faut juste être étudiant sénégalais demandeur, ni moins, ni plus», a-t-il indiqué.

Cette sortie fait suite aux supputations laissant croire que les ayants droit doivent débourser pour la demi-bourse, trois mille francs CFA et cinq mille francs pour la bourse entière. Trouvé hier, jeudi 09 novembre, dans ses locaux, M Ekwalla se veut formel :«L'acquisition de bourse est une des missions sociales que la Mairie se donne le privilège et des moyens conséquents chaque année pour soutenir les étudiants et ce, parmi tant d'autres».

Poursuivant ses explications, il souligne que la mairie a commencé à octroyer des bourses depuis 2013. En effet, plus de 40. 000 lettres de recommandation envoyées par la mairie des parcelles assainies de 2013 -2016 et 15000 en 2015. Le coût est de 7 millions Fcfa pour la mairie. Et cette année la mairie des Parcelles assainies travaille en étroite collaboration avec l'Office de la promotion de l'éducation et de la formation (Ope).

Précisons que la mairie des parcelles assainies a commencé à octroyer des bourses depuis 2013. La mairie des parcelles assainies reçoit des demandes de bourses aux étudiants des parcelles, mais aussi des autres localités du Sénégal. Le directeur de cabinet, Monsieur Théo de souligner : «Il y a des bourses que nous offrons en partenariat avec les écoles de formation, ils sont aujourd'hui au nombre de 80(quatre-vingt)» Parce qu'on sait nettement que la formation coûte cher au Sénégal et ceci est valable pour le privé et le public. Car, sachant que le salaire de base tournant autour de 49000 F Cfa, les parents ont du mal à prendre en charge les études de leurs enfants : «Malgré ces bourses, il y'a des étudiants que la mairie accompagne pour l'inscription, par faute de moyens.

Ainsi, sans une bonne formation, on ne peut pas aspirer à l'émergence, c'est pour cette raison que le maire Moussa Sy laisse à l'étudiant le choix de la formation pour aspirer ainsi à l'émergence. Il faut une diversité dans la formation pour avoir des leaders dans tous les domaines».

La mairie assure-t-elle le suivi pour s'assurer que tous les ayants droit suivent réellement les cours : «C'est beaucoup plus difficile parce que parfois la mairie fait une lettre de recommandation pour un étudiant qui a des difficultés financières pour payer son inscription, mais nous ne pouvons pas les prendre en charge et c'est pour cela que certains finissent par abandonner par défaut de moyen. » Chaque année la mairie fait un bilan et une évaluation des bourses qui sont octroyées. Cette année la mairie travaille en partenariat avec l'Office de la promotion de l'éducation et de la formation(Opef) pour l'aider dans la gestion de la prise en charge de toutes les demandes de bourses de la collectivité.

Sénégal

Descente implacable aux enfers de Michael Reza Pacha, les masques tombent

Confidentiel Afrique qui suit en exclusivité de très près voilà plusieurs mois l'affaire… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.