10 Novembre 2017

Cote d'Ivoire: Amélioration du réseau routier ivoirien - Amedé Kouakou annonce un investissement de 3 500 milliards de fcfa

Le réseau routier ivoirien était au centre des débats hier, à l'assemblée nationale, entre le ministre des Infrastructures économiques, Dr Amedé Kouakou et les députés dans le cadre de la séance de "question orale avec débat".

Ainsi, dans le cadre de l'amélioration de l'état du réseau routier, Dr Amedé Kouakou a annoncé aux parlementaires que le programme routier 2016- 2020 prévoit la construction de 100 km d'autoroute, la réhabilitation de 4 560 km de routes existantes et la construction de 1 300 km de routes neuves pour un investissement global de plus de 3 500 milliards de FCFA.

Et pour s'assurer de la solidité et de la durabilité des ouvrages réalisés et donner ainsi une nouvelle allure au réseau routier ivoirien, Amédé Kouakou a informé qu'un accent particulier sera mis sur le système de contrôle des travaux, la qualité des ouvrages et le respect des délais. Pour éviter les défaillances au niveau de la mission de contrôle et prévenir les dysfonctionnements sur les projets, le ministre des Infrastructures économiques a annoncé la mise en place d'un contrôle extérieur systématique. Selon le ministre, afin de doter la Côte d'Ivoire d'un réseau routier plus performant, un programme routier a été élaboré pour la période 2016 - 2020. En dehors du réseau interurbain, un réseau de pistes et routes rurales d'un linéaire de 200 000 km environ devra être entretenu pour assurer la desserte des campements et zones de productions agricoles et minières.

« En 2011, plus de 80% du réseau revêtu avait plus de 15 ans (durée de vie du projet) donc nécessitaient des travaux de renforcement pour les routes revêtues. Les premiers programmes exécutés en urgence visaient à rendre les routes praticables après une décennie sans véritable travaux d'entretien » a relevé Kouakou.

Qui a précisé que plusieurs types de travaux ont été réalisés sur le réseau routier revêtu pour son maintien ainsi que pour son développement. Devant les députés, il a révélé que les routes sont conçues pour une durée de vie de 15 à 20 ans. Et au cours de cette période, certains travaux d'entretien doivent être réalisés pour le maintien de la route en bon état. A ce titre, sur la période 2011 - 2016, la Côte d'Ivoire a réhabilité 165 km (travaux achevés) de son réseau routier revêtu. 374 km de routes sont en cours de renforcement. A en croire Kouakou, sur instruction du chef de l'Etat, la côtière sera entièrement réhabilitée depuis Abidjan jusqu'à San Pedro.

« Dans un premier temps, nous ferons des travaux provisoires sur cette voie en attendant les gros travaux. Les études sont lancées et les termes de financement sont en train d'être négociées », a-t-il fait savoir. Pour le ministre, le développement du réseau passe par la construction de nouvelles routes ou le revêtement des routes en terre les plus importantes. Il a annoncé plusieurs projets déjà réalisés ou en cours de réalisation.

Cote d'Ivoire

L'ex-président burkinabè Compaoré sort de son silence

Réputé pour son flegme et observant un strict devoir de réserve depuis son exil en Côte… Plus »

Copyright © 2017 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.