10 Novembre 2017
Content from our Premium Partner

Philip Morris International (Lausanne)

L'OIT met à l'écart la décision de couper ses liens avec l'industrie du tabac

Dans un acte sans doute confus et déroutant, l’Organisation internationale du Travail (OIT) a effectué un virage à 360° pour changer la déclaration qu’elle a faite jeudi matin et dans laquelle elle disait qu'elle couperait ses liens avec l'industrie du tabac. Cette décision aurait obligé l'agence des Nations Unies à cesser de recevoir des fonds provenant de l'industrie du tabac, ce qui aurait alors mis fin à leurs partenariats public-privé.

Dans un courriel adressé à des reporters, Hans Von Rohland, porte-parole de l’OIT,  a déclaré: ‘Nous vous avons envoyé la mauvaise version de la décision prise par le Conseil d'administration de l'OIT sur la coopération de l’OIT avec l'industrie du tabac.’ ‘L'OIT n'a pas encore décidé de mettre fin à sa coopération avec l'industrie du tabac’, ajoutait-il. ‘Nous sommes vraiment désolés pour cette erreur de transmission’, a-t-ll également déclaré.

L’Agence de Nations Unies qui regroupe les gouvernements, les organisations syndicales ainsi que les groupements du patronat tenait des concertations la semaine dernière pour décider de la poursuite ou non de sa coopération avec les fabricants de cigarettes.

La nouvelle déclaration publiée par l’agence en charge du travail des Nations unies indique que l’organe dirigeant a mandaté le Directeur Général, M. Guy Ryde, à présenter, lors de sa prochaine session, prévue en mars, une stratégie pour la prise en charge des questions du travail dans l'industrie du tabac.

Des organisations de lutte antitabac ont critiqué l’OIT en lui demandant de rompre tous ses liens avec une industrie qui fait travailler les enfants et qui est responsable de la mort de millions de personnes chaque année.

Par ailleurs,  les pays africains veulent que la coopération entre l'OIT et l'industrie du tabac soit maintenue. Cette position commune du groupe Afrique a été présentée par la Côte d'Ivoire. De nombreux pays du continent, dont notamment la Zambie, la Tanzanie, le Zimbabwe et le Mozambique, sont d'importants producteurs de tabac, un secteur qui emploie de larges couches de leur population et qui génère d'importantes recettes en devises pour les États.

Copyright © 2017 Philip Morris International. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.