10 Novembre 2017

Angola: L'Angola a besoin d'une législation pour réglementer le commerce électronique

Luanda — La création d'une loi pour réglementer le commerce électronique, exercé dans le pays, est importante pour protéger les consommateurs, a soutenu vendredi à Luanda, la créatrice de la plate-forme commerciale électronique BayQi, Fátima Almeida.

Se confiant à la presse, lors du Forum sur le commerce électronique en Angola, la responsable a déclaré que le commerce électronique dans le pays était en croissance et pour éviter des crimes il devrait y avoir une loi pour assurer la sécurité et les droits des clients.

"Le commerce électronique en Angola est en pleine croissance et dans quatre ans, il sera plus important dans le pays, car il gagne de la place sur le marché", a-t-elle déclaré.

Selon la source, sur la plateforme commerciale électronique BayaQi, désormais disponible dans le pays, les entreprises peuvent ouvrir une boutique sur la et faire l'exposition et la commercialisation de leurs produits.

Le BayQi est la première plate-forme e-commerce en Angola, elle a été créée le 26 avril 2016 et rassemble plus de 50 entreprises nationales et internationales dans les domaines des vêtements, du matériel électronique, nourriture, boissons, biens immobiliers, entre autres produits.

Angola

Un ravin menace de détruire une école et des résidences à Catepa

Un ravin de proportions majeures est en progression successive, menaçant ainsi de détruire une… Plus »

Copyright © 2017 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.