10 Novembre 2017

Congo-Brazzaville: Disparition - Dieudonné Ifissa n'est plus

L'artiste comédien et humoriste a rendu l'âme le 9 novembre, à Dolisie, deux semaines après son accident de circulation sur une artère de la ville.

Percuté de sa moto communément appelée « Djakarta » par un véhicule, Dieudonné Ifissa laissait présager pourtant quelques lueurs d'espoir de rétablissement, en dépit des blessures occasionnées par le terrible accident. Deux semaines après, l'irréparable est arrivé, Ifissa est décédé plongeant parents, amis et connaissances dans la consternation et l'émoi.

Coéquipier du célèbre comédien Nkaba Ndoudi dans de nombreux numéros de sketch et de théâtre, Ifissa, avec son humour sarcastique, faisait toujours rire. Excellent imitateur, il a joué dans plusieurs groupes de sketch du pays avec la même obsession: faire rire le public. Son talent d'humoriste est certainment un héritage familial puisque son grand-père fut un excellent conteur et que sa mère une célèbre conteuse.

Boute-en-train, Ifissa racontait souvent l'anecdote née après l'acquisition de sa première moto, une Yamaha 100. Apprenant que le nom de sa moto était une Yamaha, traduit littéralement en dialecte Pounou ou bouissi « U Ya Maha », c'est-à- dire « Ne monte pas là-dessus », sa maman lui avait donc naturellement déconseillé de s'en servir. Prémonition ou signe du destin, c'est sur une moto qu'il quitte la terre des hommes.

Enseignant de carrière et inspecteur des collèges jusqu'à son dernier souffle, Dieudonné Ifissa dit Mabieyi, Mangili Mandzengui, Mangilin Magili, est l'un des pionniers de la comédie et de l'humour dans le pays. C'est le célèbre humoriste N'Kaba Ndoudi, alias Kabas, qu'il rencontre au lycée qui l'amène dans la troupe théâtrale universitaire Ferdinand-Mouangassa où il était le seul lycéen à jouer. Il a également presté dans l'orchestre «Les patriotes» du lycée Karl-Marx, à Pointe-Noire, où il était élève. Chanteur à ses heures perdues, il a accompagné l'artiste-musicien Kali Djatou dans sa célèbre chanson «Premier salaire» mais aussi Fernand Mabala.

Congo-Brazzaville

Que font des adolescents tard la nuit dans les rues !

À cette exclamation que suscite un constat réel, la réponse est que ces adolescents sont soit des… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.