10 Novembre 2017

Ile Maurice: Conseil des ministres - Nouveaux critères pour la Negative Income Tax

Le Conseil des ministres s'est réuni le vendredi 10 novembre, sous la présidence du Premier ministre, Pravind Jugnauth. Parmi les decisions prises, une concerne la Negative Income Tax.

Certains critères ont été revus et d'autres abolis. Cette mesure avait été annoncée dans le dernier Budget du gouvernement et devra coûter la somme de Rs 975 millions à l'État. Le premier paiement aux employés éligibles se fera pendant le mois de novembre.

Suite à des demandes pour revoir les critères d'éligibilité à la Negative Income Tax, il a été décidé qu'un employé recevant un salaire de base de Rs 9 900, ou moins, pourra en bénéficier à condition que la somme totale de ces rentes mensuelles, excluant les allocations de transport et le boni de fin d'année, ne dépassent pas Rs 20 000.

Le revenu annuel de son conjoint ne doit pas dépasser Rs 390 000. L'employé doit travailler un minimum de 24 heures pendant au moins trois jours sur une période d'une semaine.

Par contre, les conditions à l'effet que l'employé doit avoir un travail à plein-temps et avoir été employé durant les six mois précédents le paiement de la Negative Income Tax sont révoquées. Ces nouveaux critères prennent effet à partir du 1er juillet 2017.

Ile Maurice

Affaire Boskalis - Rotterdam rompt sa collaboration avec Maurice

La cour de Rotterdam veut cesser toute collaboration avec la cour de Maurice dans l'affaire Boskalis. Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.