10 Novembre 2017

Afrique: Yeo Martial - « Ce Côte d'Ivoire-Maroc est très délicat »

interview

Il est figure de légende du football ivoirien. Le regard qu'il porte sur le football, sur le jeu et les joueurs est toujours celui d'un expert. Yeo Martial est pour tous les Ivoiriens l'homme qui a conduit les Eléphants au titre de champions d'Afrique, en 1992 à Dakar. L'homme a pris un peu d'âge mais l'œil est toujours aussi vif et le langage toujours aussi pesé et réfléchi. A la veille de la finale décisive pour un billet pour la Coupe du monde 2018, Côte d'Ivoire - Maroc, il a répondu aux questions de cafonline.com.

Comment voyez-vous ce rendez-vous de la dernière chance ?

C'est un match qu'il faut prendre avec beaucoup d'appréhension. Parce que la Côte d'Ivoire a enregistré deux contre-performances sur ses installations. Et puis, elle a en face d'elle, une équipe qui arrive avec un entraîneur qui connaît bien son équipe, Hervé Renard. Après avoir joué plusieurs fois contre les Ivoiriens, il connaît leurs forces et leurs faiblesses et en plus, les Marocains viennent avec un avantage d'un point. Je crois qu'ils vont beaucoup jouer sur cet acquis. Mais si les Ivoiriens négocient bien ce match, ils peuvent s'imposer et arracher la qualification.

Comment doit-on jouer un tel match ?

Il n'y a pas deux manières de jouer dans de telles circonstances. Il faut y aller en attaquant à outrance. Mais en restant très concentré derrière. Chercher en permanence le contrôle du ballon. Ne rien lâcher à l'adversaire. En un mot, être agressif, vigilant et réaliste en attaque. Cela demande beaucoup d'efforts, une bonne condition physique et beaucoup de lucidité en attaque. Car dans ce type de rendez-vous, il faut pouvoir concrétiser la moindre occasion de but. Sinon, c'est vous qui encaissez et cela peut vous couper l'herbe sous les pieds. Un conseil aux joueurs : il ne faut surtout pas prendre en compte ce que raconte le public où se mettre la pression inutilement. Il faut jouer son match à fond.

A la place de Marc Wilmots, comment alliez-vous aborder ce virage ?

Il faut avoir été proche du groupe pour dire exactement ce qu'il faut faire. Je suis un peu loin de l'équipe. Mais je sais qu'il a des soucis avec des joueurs blessés. C'est compliqué. Je n'aimerais pas être à sa place. Cela dit, je sais qu'il a un effectif qui regorge de joueurs talentueux. Il faut puiser dans ce réservoir. C'est Wilmots lui seul qui a la solution. C'est lui qui a formé son groupe.

Vous êtes un peu fataliste...

Ce Côte d'Ivoire-Maroc est très délicat. Je ne sais pas si vous mesurez cela. Le Maroc n'a besoin que d'un match nul. Tandis que la Côte d'Ivoire doit absolument gagner. Cela dit, il s'agit d'un match de football. L'équipe de Côte d'Ivoire, dans un bon jour est capable d'émerveiller. Il faut garder son sang-froid.

Afrique

Le Sénégal 4ème pays adhérent à la norme du Fmi sur les données statistiques

Le Sénégal est le quatrième pays de l'Afrique sub-saharienne à adhérer à la… Plus »

Copyright © 2017 Confederation of African Football. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.