10 Novembre 2017

Cote d'Ivoire: Les responsables du secteur s'engagent pour un système de santé performant et responsable

Un atelier a eu lieu, jeudi, sur le plan national stratégique de la santé communautaire dans un hôtel de la place.

L'atelier sur le plan stratégique national de la santé communautaire 2017-2021 a eu lieu, jeudi, à l'hôtel Novotel au Plateau. Avec une vision stratégique du développement sanitaire en Côte d'Ivoire qui est selon Koné Seydou, qui en a fait la présentation, "un système de santé performant, intégré, responsable et efficient, garantissant à toutes les populations vivant en Côte d'Ivoire et en particulier aux personnes les plus vulnérables, un état de santé optimal pour soutenir la croissance et le développement durable du pays vers l'atteinte de l'émergence en 2020".

Aussi, cette importante rencontre a-t-elle permis de répondre aux questions essentielles. Notamment qui sont les agents de santé communautaire (Asc)? Et qui doit-on appeler agent de santé communautaire ? L'atelier a réussi à donner une définition consensuelle, le package d'activité, ainsi que la manière dont ces agents doivent être encadrés pour faire leur travail sur le terrain. "Nous avons réussi à donner un contenu des activités de promotion, les activités curatives, et les activités de prévention que nous allons confier à ces agents de santé communautaire, pour la supervision de l'infirmerie la plus proche, et la sage-femme la plus proche... ", a indiqué à la fin des travaux, le Directeur Général de la Santé, Dagnan N'Cho Simplice, qui représentait la ministre de la santé, Raymonde Goudou Coffie. Soulignant aussi que l'atelier a trouvé une réponse à la manière dont ces agents communautaires doivent être désormais motivés. Des motivations financières ou non. Des montants allant de 20.000 à 30.000 FCfa par mois ont été proposés au gouvernement.

Selon la définition qui a été donnée durant l'atelier, l'agent de santé communautaire est un homme ou une femme volontaire, sélectionné(e) dans et par sa communauté, selon des critères précis. Il doit, entre autres, parler la langue locale ; être âgé d'au moins 18 ans et au plus 50 ans ; savoir parler, lire et écrire le français ; être discret et respectueux de la confidentialité ; être engagé, stable, disponible, responsable, avoir de bonnes relations avec la communauté et être de bonne moralité.

Les services offerts par les ASC sont définis pour être en adéquation avec les interventions à haut impact sur la réduction de la morbidité et la mortalité des enfants de 0 à 5 ans et les femmes enceintes, ainsi que les pathologies d'intérêt en santé publique. Ces agents ont donc reçu une formation de base pour offrir un paquet intégré de services préventifs, promotionnels, curatifs de base et de soutien sous la supervision du personnel de santé. Il existe deux types d'Asc selon le directeur de la santé communautaire, Pr Samba Mamadou. Qui a parlé de l'Asc de base, formé pour soutenir les familles sur tous les sujets, en particulier, les pratiques familiales et les actions essentielles en nutrition (Aen), l'hygiène et l'assainissement (wash) la surveillance épidémiologique; et l'Asc-coach, qui est un Asc de base possédant plus d'expériences et identifié par ses collègues pour appuyer une dizaine d'Asc de base dans l'aire de santé sous la supervision des agents de santé. Ils sont un lien entre la communauté et le service de santé.

Cote d'Ivoire

Retour de Libye de migrants ivoiriens

Quelque 155 migrants ivoiriens en Libye ont été rapatriés lundi soir à Abidjan. Ces… Plus »

Copyright © 2017 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.